.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Les hausses de taux directeurs de la Fed font craindre une récession mondiale : enquête d’économistes


La Réserve fédérale américaine a relevé ses taux d’intérêt six fois cette année, laissant craindre que ces hausses n’aggravent le ralentissement économique mondial et la pression de la dette sur les économies en développement, selon une enquête menée conjointement par CGTN et par l’Institut chinois d’opinion publique de l’Université Renmin de Chine auprès de 100 économistes du monde entier.

Sur les 100 économistes interrogés, 90 % pensent que les hausses continues des taux de la Fed augmentent le risque de stagflation. En outre, 94 % considèrent que les économies en développement risquent de connaître une crise de la dette en raison des mesures prises par la Fed.

Pendant la majeure partie de l’année dernière, la Fed a considéré que les pressions inflationnistes étaient « temporaires ». Mais désormais, elle se met à relever fréquemment ses taux d’intérêt. Seuls 15 % des économistes interrogés étaient d’accord avec le jugement de la Fed sur l’inflation avant l’augmentation des taux d’intérêt.

Au lieu de cela, 57 % des économistes pensent que la mise en œuvre fréquente de l’assouplissement quantitatif et l’émission excessive de la monnaie sont les principales raisons de l’inflation. La moitié des économistes ont également indiqué que le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine était un facteur clé.

Le taux d’inflation aux États-Unis reste obstinément élevé – les coûts des biens et services ont bondi de 8,2 % en glissement annuel, bien au-dessus de l’objectif de 2 % de la Fed.

La forte inflation représentera le principal obstacle pour l’économie américaine au cours de 1 à 2 ans prochains, selon 72 % des économistes interrogés.

Dans le même temps, les hausses continues des taux par la Fed et d’autres banques centrales ont créé des effets négatifs en dehors des États-Unis.

72 % des économistes interrogés pensent que le maintien des hausses de taux aura un effet négatif sur l’emploi dans d’autres pays. En outre, 83 % des sondés ont déclaré que la stabilité sociale pourrait être affectée dans des pays en développement.

Plus de 70 % des économistes interrogés considèrent que des impacts négatifs seront observés sur le marché des produits de base et le commerce mondial.

Les hausses de taux agressives de la Fed ont également intensifié les inquiétudes quant à l’avenir de l’économie mondiale. 88 % des économistes interrogés prévoient des turbulences sur les marchés financiers mondiaux, et 82 % ont convenu que la confiance des investisseurs serait ébranlée.

Alors que les banques centrales du monde entier augmentent leurs taux en réponse à l’inflation, le monde pourrait se diriger vers une récession mondiale en 2023, et une série de crises financières dans les marchés émergents et les économies en développement causeraient des dommages durables, a averti la Banque mondiale en septembre.

Dans l’enquête, 54 % des économistes interrogés pensaient que la décision de la Fed visait à répercuter les risques d’inflation intérieure. De plus, 67 % ont appelé les États-Unis à accorder plus d’attention aux effets d’entraînement, pour éviter de causer plus de dommages à l’économie mondiale déjà fragile.

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.