.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Ouagadougou:les forces de l’ordre ont saisi six cents (600) carcasses de poulet.


La Brigade anti-criminalité (BAC) de Ouagadougou, en collaboration avec le Commissariat de Police de l’Arrondissement de Nongr-Mâasom ont procédé à la saisie de carcasses de poulet de chair. Cette saisie est intervenue dans la matinée du 31 octobre 2017 au secteur 39 de l’arrondissement 09 de la ville de Ouagadougou.

En effet, le 31 octobre 2017 aux environs 5 h 30 minutes au cours d’une patrouille de sécurisation au secteur 39 de la ville de Ouagadougou, les éléments de la BAC ont intercepté un individu circulant à bord d’un tricycle transportant des sacs conditionnés.Interpellé sur le contenu desdits sacs, l’individu du nom de Kouraogo Sabane, 26 ans, employé de commerce domicilié au secteur 27 de Ouagadougou a déclaré qu’il s’agissait des carcasses de poulet de chair. Ce dernier affirme avoir un collaborateur (fournisseur) du nom d’El Hadj Koanda qui serait en territoire étranger, dans un pays voisin du Burkina Faso.

S’agissant de leur mode opératoire, le nommé El Hadj Koanda, employé de commerce se rend dans un pays voisin, achète les carcasses de poulet de chair. Après l’achat, il les fait conditionner dans des sacs sous forme de marchandises et il les confie aux transporteurs de marchandises. Une fois à destination à Ouagadougou, le nommé Kouraogo Sabane se charge de transporter lesdites carcasses à l’aide d’un tricycle pour livrer aux clients.

Les objets suivants ont été saisis:
– Un (01) tricycle immatriculé 11 NR 5221 BF;
-Six cents (600) carcasses de poulet.

C’est le moment pour nous de remercier tous ceux qui prêtent main forte aux forces de sécurité nuit et jour pour leur permettre de mener à bien leur mission de sécurité publique. Un appel donc est lancé à l’endroit des populations à davantage collaborer avec les forces de sécurité afin qu’ensemble, nous puissions réduire de façon considérable l’insécurité en général et en particulier ce vaste mouvement de commercialisation illicite de produits impropres à la consommation, et partant, dégradants pour la santé des populations.

Nous profitons de l’occasion pour rappeler les numéros verts qui sont: 17 (Police Nationale), 16 (Gendarmerie Nationale) et 1010 (CNVA).

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens
Division de la Communication et des Relations Publiques de la Police Nationale

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *