.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Réduction de la pauvreté: l’expérience chinoise mise en valeur par le monde


Le 17 octobre marque la Journée internationale d’élimination de la pauvreté. En Chine, cette date est une journée nationale de lutte contre la pauvreté. Selon les données publiées par la Banque mondiale, plus de 800 millions de personnes ont été sorties de la pauvreté en Chine au cours des 40 dernières années de réforme et d’ouverture du pays, conformément à la norme internationale qui qualifie de pauvre toute personne vivant avec moins de 1,9 dollars par jour.

Le nombre de personnes sorties de la pauvreté en Chine représente plus de 70% de toutes les personnes sorties de la pauvreté dans le monde au cours de ces quatre dernières décennies.

Depuis le 18e Congrès national du Parti communiste chinois, la Chine continue de renforcer les efforts dans la réduction de la pauvreté. De 2012 à la fin de 2019, l’incidence de la pauvreté est passée de 10,2% à 0,6%. La Chine, qui entend éradiquer complètement la pauvreté absolue d’ici fin 2020, pourra atteindre les objectifs de réduction de la pauvreté tels que définis dans le Programme de développement durable 2030 des Nations unies, 10 ans plus tôt et contribuer énormément à la cause mondiale de la réduction de la pauvreté.

Dans son récent article, le Secrétaire général de l’Organisation de coopération de Shanghai, Vladimir Norov, a souligné l’importance du maintien d’une croissance économique rapide dans la résolution du problème de la pauvreté en Chine. Selon lui, la Chine, à travers son essor économique, a créé un grand nombre d’emplois, générant ainsi une croissance dynamique des revenus des résidents. Un énorme marché de consommation domestique a pu se former et contribue à la réduction de la pauvreté à grande échelle.

Dans le même temps, l’innovation scientifique et technologique et l’amélioration des infrastructures viennent booster la réduction de la pauvreté, rendant efficaces les diverses mesures en la matière.

Les contributions de l’économie numérique, en plein essor dans la réduction de la pauvreté en Chine, font partie des expériences chinoises susceptibles d’inspirer le monde.

Six fois reprise sur la liste du Magazine « Fortune » dans la catégorie des « entreprises qui changent le monde », le géant chinois du commerce en ligne Alibaba, se retrouve pour le classement de cette année 2020, en deuxième position. Selon le magazine, l’entreprise a démontré la flexibilité de son infrastructure mondiale pendant la crise, particulièrement lors de l’arrêt de la chaîne d’approvisionnement rurale, occasionné par l’épidémie de COVID-19. Cette structure a permis aux agriculteurs de trouver de nouveaux clients.

Au premier semestre 2019, la valeur totale des biens vendus dans les zones défavorisées sur la plateforme d’Alibaba a augmenté de 80% en glissement annuel, révélant l’énorme potentiel de cette nouvelle méthode de réduction de la pauvreté.

A l’heure actuelle, l’élimination de la pauvreté reste un défi majeur auquel le monde est confronté. Tout en poursuivant sa propre lutte contre la pauvreté, la Chine est active dans la coopération Sud-Sud pour venir en aide aux pays en développement, en particulier les pays les moins avancés. Par exemple, la Chine a travaillé en étroite collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture(FAO) pour partager ses connaissances et son expérience en matière de réduction de la pauvreté et apporter des assistances financière et technique. Jusqu’à présent, l’investissement total du Programme de coopération Sud-Sud FAO-Chine a dépassé 80 millions de dollars.

Dans le même temps, la Chine a initié la création de la nouvelle Banque de développement des BRICS et de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures, et a construit ensemble avec les pays concernés, «la Ceinture et la Route». Selon un rapport publié par la Banque mondiale en juin 2019, la mise en œuvre complète de l’initiative «la Ceinture et la Route» peut sortir 32 millions de personnes de la pauvreté modérée avec un coût de la vie quotidienne moyen inférieur à 3,2 dollars, augmenter le commerce mondial de 6,2% et le commerce des économies traversées par «la Ceinture et la Route» de 9,7 %.

Selon la Banque mondiale, la population extrêmement pauvre dont le nombre sera compris entre 88 et 150 millions, va, d’ici fin 2020, s’ajouter à celle qui existe déjà dans le monde, du fait de la pandémie de COVID-19. Ce qui rendra difficile la réalisation des objectifs de réduction de la pauvreté définis dans le « Programme de développement durable à l’horizon 2030 ». L’expérience de la Chine en matière de réduction de la pauvreté et ses coopérations avec les autres pays s’avèrent d’autant plus importantes, surtout à ce moment difficile. A l ‘avenir, la Chine, à travers son développement, continuera de promouvoir la reprise de l’économie mondiale, d’élargir les échanges internationaux et la coopération en matière de réduction de la pauvreté, afin d’apporter sa contribution à l’élimination de la pauvreté à l’échelle mondiale.

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *