.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Meeting de soutien aux FDS : «Un acte citoyen et apolitique», selon les initiateurs


Pour le président du comité d’organisation du meeting, Emmanuel Kaboré, l’avenir du pays incombe à tous.

Le comité d’organisation du grand meeting de soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS) était face aux journalistes, le mardi 22 octobre 2019 à Ouagadougou, afin de donner des détails sur l’organisation de la manifestation prévue le 26 octobre prochain.

La situation d’insécurité généralisée que traverse le Burkina Faso fait «courir» les chefs coutumiers, traditionnels et les leaders religieux. Pour parvenir à une paix retrouvée et à une cohésion sociale durable, les gardiens des valeurs vont en croisade, le samedi 26 octobre 2019 à Ouagadougou, à l’occasion d’un meeting. Ce, aux fins d’encourager d’une part, les Forces de défense et de sécurité (FDS) dans leur combat de tous les jours et d’autre part, appeler le peuple burkinabè à une union sacrée pour vaincre les forces du mal.

L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse, le mardi 22 octobre à Ouagadougou. A l’occasion, le président du comité d’organisation, Emmanuel Kaboré, a rassuré que tout est fin prêt pour accueillir près de 20 000 participants issus des 13 régions du pays. Selon M. Kaboré, rien n’est laissé au hasard, du protocole à la sécurité des participants.

«Nous avons pris attache avec le ministère de la Sécurité qui va établir un périmètre de sécurité et mettre un dispositif opérationnel de surveillance et de fouilles corporelles avant l’accès à la cuvette du stade municipal», a-t-il fait savoir. Et de préciser qu’il s’agit d’une initiative délibérée née de plusieurs associations et regroupements de jeunes, de femmes, de leaders d’opinion, de chefs traditionnels, etc.

Démenti du Larlé Naaba

Du matériel militaire sera remis à l’issue du meeting.

«C’est une volonté populaire de Burkinabè sans distinction aucune d’ethnie, de religion, de sexe, de bannière politique (…) de rendre hommage aux FDS», a insisté le président du comité d’organisation, avant d’indiquer que le meeting est placé sous le parrainage du Larlé Naaba Tigré. Et à ce dernier de répondre à ce qu’il qualifie de rumeurs.

«Contrairement aux ragots qui laissent entrevoir une manœuvre du chef que je suis, de tester ma capacité à créer un parti politique, je tiens à rassurer que cette initiative n’a aucune connotation politique, raison pour laquelle toutes les sensibilités sociales ont été associées. Mieux, les partis politiques de l’opposition comme de la majorité présidentielle sont parties prenantes.

Je suis investi à vie par Sa Majesté le Moogho Naaba comme chef et ce rang me suffit. Je ne suis aucunement intéressé par quelque mandat électif ou nominatif que ce soit. Nous voulons juste tâter le chemin de la paix et de la cohésion», a martelé le Larlé Naaba.
A la question de la presse de savoir quel type de soutien les organisateurs vont apporter aux FDS, les animateurs de la conférence de presse ont indiqué qu’il s’agit d’un soutien moral et logistique.

En effet, il est prévu une remise de véhicules pick-up de type militaire au commandement des FDS, et des vivres aux familles des victimes du terrorisme. «Il faut galvaniser les troupes», a estimé M. Kaboré.

Wanlé Gérard COULIBALY

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *