.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

5ème Recensement général de la population et de l’habitation: l’INSD demande l’adhésion massive de la population


5e Recensement général de la population et de l’habitat : L’INSD sensibilise des acteurs de la région du Centre Ouagadougou, chef-lieu de la région du Centre a acceuilli le 21 octobre 2019 au sein du Conseil régional l’atelier d’information et de sensibilisation sur le 5èmeRecensement général de la population et de l’habitation (RGPH). Organisée par l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD), cette rencontre a pour objectif d’obtenir l’implication des autorités et l’adhésion massive de la population de la région du Centre à cette opération.

Du 16 novembre au 15 décembre de cette année, le pays des Hommes intègres connaîtra son 5èmeRecensement général de la population et de l’habitation (RGPH). Ce recensement fait suite à celui de 2006 qui a dénombré 14 millions d’habitants.L’objectif de ce recensement est de contribuer entre autres, à l’amélioration de la qualité de vie de la population au Burkina Faso en fournissant des informations pertinentes, fiables, opportunes pour la planification du développement, la formulation de politiques publiques et la prestation de services, ainsi que pour le suivi et l’évaluation des projets programmes. Selon le gouverneur de la région du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo, le RGHP s’avère être la seule opération de collecte de données pouvant fournir des informations exhaustives, actualisées et désagrégées au niveau le plus fin, notamment selon l’âge, le sexe et le milieu de résidence, sur la population et les conditions de vie et d’habitation. Car, il permet d’avoir des données sociodémographiques actualisées. Il a également rappelé que ce 5ème RGPH se tient dans un contexte sécuritaire marqué par la récurrence des attaques terroristes. Alors, une implication des autorités et une adhésion massive de la population s’imposent pour la réussite du processus, d’où la rencontre d’information et de sensibilisation. A en croire Boureima Ouédraogo, Directeur général de l’INSD, l’institution technique qui a la charge de planifier et d’organiser ce recensement, le coût global de cette opération s’élève à environ 18 milliards de FCFA, financé essentiellement par l’Etat burkinabè et ses partenaires. Environ 4000 agents recenseurs, contrôleurs et délégués communaux sont mobilisés pour sillonner l’ensemble des ménages de la région du Centre. La particularité majeure de ce recensement, selon André Bakouan de l’INSD qui a présenté le 5èmeRGPH, est entre autres, la prise en compte des déplacés internes, le recrutement à travers la plateforme électronique en ligne pour plus de transparence et d’équité, l’utilisation des technologies mobiles pour la collecte des données conformément aux recommandations des Nations unies pour la série de recensements de 2020. A noter que ce 5ème RGPH sera couplé avec le recensement général de l’agriculture. Les résultats définitifs sont attendus pour août-novembre 2020.

Aïcha TRAORE

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *