.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Lutte contre le terrorisme : les femmes du G5 Sahel montent au front


La plateforme des femmes du G5 Sahel a tenu sa réunion statutaire des ministres en charge de la femme et du genre des pays membres du G5 Sahel, le mardi 17 décembre 2019 à Ouagadougou.

Dans sa mission d’œuvrer à la prise en compte du genre et des priorités spécifiques des femmes et des filles dans la lutte contre le terrorisme dans les pays du G5 Sahel pour un espace sécurisé et un développement harmonieux et équitable, la plateforme des femmes du G5 Sahel a tenu sa session ordinaire 2019 de sa réunion statutaire des ministres en charge de la femme et du genre, le mardi 17 décembre 2019 à Ouagadougou.

Selon la présidente de la plateforme, la ministre de la Femme, de la Famille, de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Marie Laurence Ilboudo, la rencontre a pour but d’apprécier le bilan annuel et le programme d’activités de la coordination régionale des femmes. Ainsi, les femmes ont, au cours de la journée, passé en revue le rapport d’activités de la coordination, le plan stratégique de la plateforme ainsi que leur projet de convention avec le Secrétariat permanent du G5 Sahel. « Cette rencontre nous a permis de finaliser le plan stratégique qui était attendu depuis deux ans et cela permet à toutes les plateformes nationales de pouvoir constituer un plan d’actions annuel pour travailler à l’atteinte de nos objectifs », s’est félicité la présidente.

Les femmes de l’espace G5 Sahel entendent s’impliquer davantage dans les différentes stratégies et mécanisme de lutte contre l’extrémisme violent.

Au terme de leurs travaux, les femmes de la plateforme ont réitéré leur soutien aux chefs d’Etat du G5 Sahel dans leur démarche de pacification, de sécurisation et de développement de la zone et ont fait des recommandations. En effet, elles ont invité les Etats à améliorer les moyens de collaboration au niveau national, bilatéral et multilatéral pour favoriser le partage d’expériences et de bonnes pratiques en matière de lutte contre le terrorisme. Elles ont recommandé la mobilisation des ressources nécessaires pour venir à bout de ce fléau et prendre de mesures pour lever tous les obstacles à la participation des femmes au développement et à promouvoir le rôle de celles-ci comme actrices dynamiques de paix et de développement.

Dans la même veine, elles ont lancé un appel à l’endroit des institutions régionale, sous régionale et internationale telles la CEDEAO, l’UA, UEMOA, la communauté internationale, la coopération islamique sur leur responsabilité d’appuyer les pays du G5 Sahel dans cette lutte. « La lutte contre les violences basées sur les genres et celle pour la protection des femmes doivent être un combat commun », a affirmé Mme Ilboudo. Quant au Secrétaire permanent du G5 Sahel, Maman Sambo Sidikou, il a salué l’engagement de la plateforme et assuré de l’accompagner pour lutter contre l’extrémisme violent.

Kadi RABO/Sidwaya

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *