.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Disparition du Général Ali Traoré: René Emile Kaboré aux côtés de l’armée Burkinabè et de sa famille


Dans la nuit du Dimanche 27 Septembre 2020, le Général Ali Traoré, ancien chef de l’état-major de l’armée Burkinabè, sous Blaise Compaoré, de 2000 à 2009, a tiré sa révérence à l’âge de 69 ans. Ce décès survenu en Tunisie, où il était évacué pour des soins d’urgence, est une lourde perte pour l’armée Burkinabè, qui perd ainsi l’un des pionniers de son aviation.

Meurtri par la disparition de cet officier supérieur, qui a servi le Burkina Faso au plus  haut niveau, le ministre René Emile Kaboré, fondateur du RSR, réfugié en Côte d’Ivoire, suite aux poursuites judiciaires déclenchées contre lui par l’administration Roch Kaboré, qui l’accuse d’être impliqué dans la tentative de coup d’état de Septembre 2015, s’est voulu solidaire du deuil qui frappe la famille du Général et au-delà, toute la Nation Burkinabè, déjà éprouvée par 5 années de supplice sécuritaire dû à la dissémination des groupuscules terroristes, qui essaiment dans le pays. Ci-dessous, la réaction du Ministre:

« J’ai appris avec émotion, la nouvelle du rappel à Dieu du Général Ali Traoré, ancien Chef d’Etat Major de l’armée burkinabè.
-Puisse Dieu Tout Puissant lui faire miséricorde.
-Que son âme reposé en paix et que la terre du Burkina Faso qu’il a tant servi lui soit légère.
-A son épouse, à ses enfants, à toute sa famille, à la vaillante armée du Burkina Faso, à tous ses amis et connaissances, ma profonde compassion et mes condoléances attristés. »

René Émile KABORE. Ancien ministre.

Propos recueillis pour Netafrique.net, par Raoul Mobio à Abidjan

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *