.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Réunion de la commission Climat pour la Région du Sahel: le discours intégral du résident du Faso


Excellence Monsieur le Président de la République du Niger Président de la Commission Climat pour la Région du Sahel
Distingués invités
Mesdames et Messieurs

Permettez-moi de saluer leadership Monsieur le Président ISSOUFOU, qui a permis la tenue effective de la présente rencontre ici à New-York, en marge du Sommet Climat pour l’action.
En adoptant en février 2019 le Plan d’Investissement Climat pour la Région du Sahel (PIC-RS) et son Programme Régional Prioritaire (PRP), nous posions clairement les fondements d’une société sahélienne que nous voulons résiliente face aux changements climatiques.
Le Sahel est une zone éco-climatique contrastée et d’écosystèmes soumis à une forte variabilité climatique. Cette situation est fort malheureusement très préjudiciable pour les populations dont la source principale de revenus est liée à la terre.
C’est donc avec juste raison que l’axe 1 du Plan d’Investissement Climat de notre région a été consacrée à la « Restauration et la réhabilitation des terres dégradées ».

Excellences Mesdames et Messieurs

Je voudrais particulièrement orienter mon intervention sur la question de la gestion durable des terres, car l’histoire nous démontre que la terre en plus d’être un capital naturel, est un enjeu fondamental pour la paix et la sécurité.
Le constat est évident : les zones conflictuelles de notre région sont celles en proie à la sècheresse.
La paix et la sécurité sont affectées par les changements climatiques entrainant des déplacements de populations avec pour conséquences l’exacerbation de conflits latents entre éleveurs et agriculteurs.
C’est prenant en considération l’importance particulière de la dimension socio-économique, environnementale et sécuritaire de la terre, que le Programme d’Investissement Prioritaire 2019-2021 du G5 Sahel a consacré son axe 3 à la « Résilience et au développement humain ».
Le Programme d’Investissement Prioritaire du G5 Sahel et le Plan d’Investissement Climat pour la Région du Sahel sont parfaitement complémentaires et concourent à l’atteinte du même objectif. C’est pourquoi, je lance un appel aux Partenaires Techniques et Financiers pour qu’ils s’engagent davantage à nous accompagner dans l’opérationnalisation du Plan d’Investissement Climat pour la Région du Sahel.
Je voudrais saisir l’occasion qui m’est offerte pour réaffirmer notre attachement à l’Initiative de la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel, qui est une approche multisectorielle, holistique et écosystémique, associant Gestion Durable des Terres, restauration des bases de production et développement économique local dans une vision de transformation des zones sahélo-sahariennes en pôles économiques viables.
Vous me permettrez également de rappeler que le Burkina Faso a organisé en juin 2017 la Journée Mondiale de Lutte Contre la Désertification au cours de laquelle, un appel fut lancé pour la création d’emplois verts liés à la terre dans le cadre de l’Initiative sur la Soutenabilité, la Stabilité et la Sécurité (3S), en présence de mes Pairs des Républiques sœurs du Mali et du Niger.
Ce n’est qu’en mettant en cohérence nos initiatives dans une vision synergique que nous parviendrons à inverser durablement les tendances de dégradation de nos terres et rendre viable notre espace régional.

Excellence Mesdames et Messieurs
Distingués Invités

Je voudrais terminer mon propos en formulant le vœu que cette réunion permette d’ouvrir de meilleures perspectives pour la mise en œuvre efficace du Plan d’Investissement Climat de la région du Sahel.

Je vous remercie de votre attention.

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *