.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

L’institut des Sciences de Ouagadougou dans la dynamique de l’excellence


C’est sous le thème « la promotion de l’excellence : un enjeu majeur du plan stratégique de développement de l’IDS 2017-2026 » que la direction générale a organisé une journée de l’excellence le samedi 22 juillet 2017 pour féliciter et encourager les meilleurs élèves-professeurs en fin de formation. La cérémonie  a été placée sous le parrainage de Sa Majesté le Mogho Naba Baongo, empereur des mossé et la présidence du professeur Alkassoum Maiga, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation

le Ministre Alkassoum Maiga

Cette journée de l’excellence à l’Institut des Sciences de Ouagadougou intervient dans un contexte marqué par des phénomènes sociaux qui révèlent entre autres des faiblesses dans l’éducation de nos enfants. Ces phénomènes s’expriment de plus en plus sous forme de crises multiformes caractérisées par l’incivisme, l’injustice, le refus de dialoguer etc. En cette année scolaire, l’Institut des Sciences (IDS) n’a pas échappé à ces phénomènes. En effet, selon le directeur général, suite à la proclamation des résultats le lundi 17 juillet 2017, des élèves- professeurs ont manifesté de façon illégitime, leur mécontentement face à des cas d’exclusion d’élèves-professeurs pour insuffisance de travail. Cette situation, a relevé le représentant de Sa Majesté le Mogho Naba, n’honore pas le Burkina Faso, encore moins son système éducatif surtout quand on sait que l’avenir de notre pays dépend des produits du système éducatif dans lequel chacun de nous a une responsabilité devant l’histoire. Toutefois il a salué le sens de l’écoute des responsables administratifs de l’IDS qui a permis de trouver des issues heureuses  et d’organiser dans de meilleures conditions cette journée de l’Excellence au bénéfice des élèves professeurs.

Le pari de l’excellence à tout prix

L’Institut des Sciences entend jouer sa partition dans la mise en place d’un système éducatif performant en combattant la paresse, la médiocrité, les revendications honteuses et toute volonté de bafouer les règles académiques. « C’est au nom de cette responsabilité administrative et sociale que nous plaçons déjà cette cérémonie sous le thème « la promotion de l’excellence : un enjeu majeur du plan stratégique de développement de l’IDS 2017-2026 » afin qu’ensemble nous offrions des repères à notre société » a précisé, le directeur général de l’IDS. Après avoir longuement expliqué les contours de la crise survenue les 17 et 18 juillet 2017 et exprimé sa profonde reconnaissance  à tout le personnel administratif, enseignant et ATOS dont l’engagement et la détermination ont permis de relever les défis, le directeur général, a exprimé son pardon à l’égard des élèves professeurs qui les avaient séquestrés.

On retient de l’intervention du directeur général que, plus qu’une cérémonie de récompense, la journée de l’excellence  est une occasion de faire le bilan  et aussi d’interpeller tous les acteurs de l’IDS sur leur responsabilité et leur contribution dans la mise en place d’un système éducatif de qualité dans notre pays. En cette année scolaire, l’IDS a mis en œuvre ses nouveaux statuts à travers une nouvelle politique de formation qui consacre désormais une phase théorique de trois ans et un stage pratique d’un an. Aux dires du DG, cette réforme s’imposait après une évaluation du niveau de performance des professeurs sur le terrain qui présentaient certaines lacunes relatives aux connaissances fondamentales. Le taux global de succès  au Certificat d’Aptitude au Professorat des Collèges d’enseignement général ( CAP-CEG) à l’IDS est de 90,47% contre des taux globaux de 9,30% de redoublement, 0,58% d’exclusion et de 0,24% de défaillants tandis que celui de Certificat d’Aptitude au Professorat de l’enseignement supérieur (CAPES ) est de 100%.

le Poé Naba representant  Sa Majesté le Moro naba Baongo

Pour cette édition de l’excellence, au total 42 prix en nature et en espèces  ont été décernés, répartis aux trois premiers de chaque filière, aux trois meilleures filles de chaque filière et aux cinq candidats présentés aux CAMES.

Le ministre Alkassoum Maiga pour sa part s’est réjoui de la célébration de l’excellence qui participe de la volonté du gouvernement burkinabé de bâtir une nation forte, unie et prospère sur la base de l’éducation, pilier indispensable de tout développement. Il salué la vision du plan stratégique de développement de l’IDS pour la période 2017-2026 orientée vers l’excellence. Pour le ministre Maiga les résultats auxquels l’Institut des sciences est parvenu reposent essentiellement sur la détermination des enseignants d’une part et sur le courage des élèves-professeurs d’autre part, détermination et courage sans lesquels les hommes ne peuvent construire une

nation prospère. Il a donc félicité l’ensemble des acteurs de l’institut dont le sens du sacrifice a énormément contribué à l’atteinte des performances, toute chose qui s’inscrit dans la dynamique du Plan national de développement économique et social (PNDES) et appelé les élèves- professeurs à plus de responsabilités et d’engagements et au respect scrupuleux des régimes disciplinaires en vigueur dans les instituts d’enseignement supérieur.

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *