.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

La Chine s’engage à toujours faire ce qui est juste et approprié


Les principes moraux et la justice ont guidé les actions de la Chine dans la lutte contre l’épidémie.

« La droiture est la plus importante pour un homme vertueux. »

Le concept « de droiture et de justice » a toujours guidé la civilisation chinoise. Il se trouve au cœur du système de valeurs chinoises et constitue le fondement des principes moraux traditionnels.

Face à l’épidémie survenue avec une soudaineté, la Chine, tout en bien gérant la prévention et le contrôle de l’épidémie en Chine, a surmonté de nombreux obstacles pour apporter l’aide à la communauté internationale dans la mesure du possible, de manière à défendre la santé publique internationale. La Chine, par ses propres actions, a incarné le sens moral et la justice en assumant ses responsabilités. Elle a montré la bienveillance et l’amitié en organisant l’entraide et en affrontant les épreuves de façon solidaire.

La Chine a assumé ses responsabilités en tant que grande puissance, ce qui montre le sens moral de la Chine.

La Chine s’est engagée à protéger la vie de 1,4 milliard de Chinois face à la crise.

Durant la lutte contre l’épidémie, la société chinoise a été animée par le consensus le plus important qui « a donné la priorité absolue au peuple et à la vie », ce qui montre les valeurs du plus grand parti au pouvoir dans le monde.

Le secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois Xi Jinping a pris lui-même les commandes et s’est engagé personnellement dans la lutte. Il a toujours priorisé la vie, la sécurité et la santé de la population. Le pays prend en charge entièrement les frais de traitement des patients. Le pays a maximisé le taux de test et de guérison, et a minimisé le taux d’infection et de décès. Pour sauver les vies, des personnels de santé ont travaillé jour et nuit pour faire tout leur possible afin de sauver des patients en état grave dans une course contre les maladies

Au moment critique, le respect et la sauvegarde de la vie montrent le sens moral et la conscience d’une société. C’est en bravant les difficultés ensemble et en partageant son destin avec les autres qu’un pays montre son sens des responsabilités.

Dès le début de l’épidémie, la Chine a assumé ses responsabilités envers le monde en tant que grande puissance.

La Chine a, de sa propre initiative, signalé le virus dès les premières heures à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et aux autres pays de façon ouverte et transparence. La Chine a pris résolument et rapidement la décision de fermer les voies de sortie depuis Wuhan afin d’éviter la propagation du virus. Animée par un souci de partage, la Chine a très vite élaboré des documents techniques nécessaires, y compris le dernier plan de traitement, de prévention et de contrôle et les a partagés avec plus de 180 pays et régions, ainsi que plus de 10 organisations internationales et régionales.

Avec les mesures les plus complètes, les plus rigoureuses et les plus poussées et les actions unifiées, efficaces et ordonnées, la Chine a rapidement endigué l’épidémie et a ralenti sa propagation rapide et dangereuse, de manière à construire une ligne de défense efficace contre la propagation du virus à l’international.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a dit que les mesures vigoureuses prises par la Chine ont protégé non seulement le peuple chinois, mais aussi le peuple du monde.

Robert Lawrence Kuhn, président de la Kuhn Foundation, a déclaré que la Chine a non seulement pris des mesures complètes et efficaces contre l’épidémie, mais a aussi, de sa propre initiative, mené la coopération et des échanges d’informations avec la communauté internationale de façon proactive, ouverte et transparente, ce qui montre le sens des responsabilités de la Chine en tant que grande puissance.

Des actions à l’unisson dans la lutte contre l’épidémie montrent la bienveillance de la Chine.

La Chine a toujours été guidée par l’esprit d’entraide et de solidarité face à la crise.

Par promouvoir la solidarité, la coopération et la coordination multilatérale, la Chine a montré sa bienveillance dans la lutte contre l’épidémie.

Depuis le début de l’épidémie, le président Xi Jinping s’est entretenu, a eu des entretiens téléphoniques, ou a adressé des messages avec de nombreux dirigeants étrangers et responsables d’organisations internationales pour leur présenter des efforts et des progrès de la Chine dans la lutte contre l’épidémie. Il a souvent réitéré l’importance de la solidarité et de la coopération lors des conférences internationales sur la lutte contre l’épidémie : « Comme l’être humain vit dans une communauté de destin, la coopération est l’arme la plus puissante pour vaincre l’épidémie. » « Ce dont la communauté internationale a le plus besoin, c’est d’une confiance renforcée, d’efforts concertés et d’une réponse collective par un renforcement de la coopération internationale sur tous les plans et la création d’une forte synergie, de manière à gagner ce combat de l’homme contre une maladie infectieuse majeure. » La voix ferme et retentissante de la Chine a impulsé une dynamique dans la coopération internationale en matière de lutte contre l’épidémie et a renforcé la confiance dans le multilatéralisme, la justice et l’équité.

Des actions concrètes mettent en valeur la bienveillance et les soins particuliers de la Chine envers les autres dans la lutte contre l’épidémie. Des avions chinois transportant des fournitures anti-épidémiques sont arrivés au monde entier. Des équipes d’experts médicaux chinois sont arrivées à des pays étrangers pour apporter l’aide en s’exposant au danger. Jusqu’à la fin mai, la Chine a déjà envoyé 29 équipes d’experts médicaux à 27 pays. Elle a déjà fourni ou est en train de fournir l’assistance à 150 pays et 4 organisations internationales. La Chine a fourni l’orientation aux équipes médicales stationnées dans 56 pays à long terme pour qu’elles aident le pays d’accueil dans la lutte contre l’épidémie et offrent des conseils techniques et des enseignements sur la santé à la population locale et aux Chinois dans le pays d’accueil. Plus de 400 sessions de formation réelles ou en ligne ont été organisées par ces équipes. La Chine, tout en garantissant la qualité, a produit à pleine capacité des matériaux et des équipements médicaux dont les pays avaient besoin en urgence. Jusqu’au 24 mai, la Chine a déjà exporté 56,8 milliards de masques et 250 millions de combinaisons de protection au monde.

La communauté internationale a salué les actions de la Chine, lesquelles incarnent la vision chinoise qui considère que « le monde idéal sera un monde partagé véritablement par tous. »

Pour le président russe Vladimir Poutine, « l’aide donnée en temps opportun par la Chine aux pays frappés par l’épidémie est un modèle pour la communauté internationale. » L’ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin a dit qu’au moment le plus difficile de la lutte contre l’épidémie en France, la Chine a aidé la France en donnant des matériaux médicaux, ce qui montre la solidarité dans la bataille contre l’épidémie. Le gouvernement et le peuple français remercient profondément la Chine. « Comme dit un adage français, c’est dans l’adversité que se révèlent les vrais amis. Je suis sûr que l’amitié traditionnelle sino-française se consolidera après cette épidémie. »

En apportant l’aide, la société civile a tissé des liens amicaux.

La Chine a incarné l’esprit amical et l’esprit d’unité par ses actions face à la crise.

Sur une rue à Tokyo, une fille chinoise portant une tête de mascotte de cerf a distribué des masques aux passagers avec une boîte avec des mots en japonais « merci de la part de Wuhan ». Elle voulait sensibiliser les gens aux gestes barrières et remercier la population japonaise qui a fait don de masques à la Chine. Son geste amical a ému beaucoup d’internautes.

L’amour transcende les frontières. On a vu sans cesse ce genre de scènes émouvantes dans la lutte mondiale contre l’épidémie. Face à l’épidémie qui a frappé le monde entier, l’amitié entre les peuples, comme des cours d’eau se jetant dans l’océan, est devenue une grande force solidaire, capable d’écrire des chapitres émouvants de construction de communauté de destin pour l’humanité.

Quand l’épidémie a été la plus grave en Chine, la communauté internationale, des organisations de la société civile et des entreprises étrangères ont immédiatement apporté l’aide à la Chine. Quand la pandémie se propage dans le monde entier, des organisations de la société civile chinoise et des Chinois d’outre-mer ont aussi apporté l’aide dans la mesure du possible.

Le Réseau des ONG pour les échanges internationaux de Chine (CNIE) a initié une action conjointe intitulée « l’affinité sur la Route de la soie » pour mobiliser la société civile dans la lutte contre l’épidémie. Il a déjà coopéré avec quelques dizaines de pays sous forme de don de matériaux, de partage d’expérience et d’envoi des bénévolats. Plus de 150 groupes et établissements chinois ont lancé « une action à ruban vert » pour faire don de fournitures anti-épidémiques à une vingtaine de pays, comme l’Italie et l’Iran, et au Programme des Nations Unies pour un meilleur avenir urbain (ONU Habitat). Des Chinois et des bénévoles chinois en Espagne ont établi des liens entre des médecins occidentaux et chinois en offrant l’aide linguistique, comme la traduction des manuels médicaux, et en gérant des informations logistiques. Des Chinois et des étudiants chinois en Autriche ont créé eux-mêmes des groupes d’entraide pour les Chinois en Autriche pour organiser les consultations en ligne et fournir des documents dont les gens avaient besoin en urgence.

Les actions de la société civile transcendent les frontières et réchauffent le cœur.

Durant la lutte contre l’épidémie pendant la première moitié de l’année, la Chine est restée fidèle aux principes moraux et de la justice en s’engageant à « donner la priorité absolue à la vie » et à affronter les obstacles ensemble. Ces principes se traduisent aussi par la coopération et les actions solidaires contre l’épidémie. Ils resteront gravés dans la mémoire marquée par l’entraide à toute épreuve. La Chine est restée attachée aux principes moraux et de la justice avec un esprit amical contre toute difficulté. L’amitié profonde tissée lors de la lutte conjointe contre l’épidémie entre la Chine et la communauté internationale incarne vivement le concept de communauté de destin pour l’humanité.

Par Cui Yue, journaliste au Quotidien du Peuple en ligne

(Rédacteurs :孙晨晨, Yishuang Liu)
Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *