.
.

L'actualité en toute intégrité

.

G5 Sahel: L’opérationnalisation de la Force conjointe au menu


Le Président du Faso Roch Marc Christian KABORE assistera ce dimanche 2 juillet 2017 à Bamako, au sommet extraordinaire des pays membres du G5 Sahel.
Les cinq chefs d’Etats du G5 Sahel (le Malien Ibrahim Boubacar Keïta, le Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, le Mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, le Nigérien Mahamadou Issoufou et le Tchadien Idriss Déby Itno) vont se retrouver ce dimanche 2 juillet 2017 à Bamako pour un sommet spécial qui sera essentiellement consacré à la mise en œuvre de la force mixte de lutte contre le terrorisme.
Les ministres des Affaires étrangères des pays du G5 sahel avaient, en effet, annoncé le 5 juin dernier, sur les bords du Djoliba, que les effectifs de cette force conjointe passeraient de 5000 à 10 000 hommes. Quelques semaines, soit le mercredi 21 juin, le Conseil de sécurité de l’ONU adoptait, à l’unanimité, une résolution saluant le déploiement d’une force africaine pour combattre les djihadistes dans la région du Sahel.
Le budget nécessaire à cette augmentation d’effectif est de 400 millions d’euros. L’Union européenne (UE), s’est engagée, pour sa part, à contribuer à hauteur de 50 millions d’euros. Selon des sources concordantes, les pays membres du G5 sahel souhaitent que d’autres partenaires internationaux emboitent le pas à l’UE.
Ce sommet extraordinaire, qui sera marqué par la présence du président français Emmanuel Macron, visera donc la mise en place d’un «Cadre prospectif d’orientations stratégiques et d’engagements partagés». Avec le nouveau locataire de l’Elysée, le président en exercice du G5 Sahel, le malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et ses pairs aborderont ainsi d’importantes questions liées à la synergie d’actions dans l’espace sahélien.
En d’autres termes, il sera question de défendre un certain nombre de valeurs, de principes et d’intérêts fondamentaux tels que la sécurité, la paix, la stabilité et la prospérité économique.
Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et ses homologues vont également discuter du diptyque sécurité et développement dans la sous-région.
Il est par conséquent attendu que le sommet extraordinaire du G5 Sahel aboutisse à l’annonce d’actions et de mesures fortes et crédibles de soutien financier, technique, logistique et diplomatique de la France en matière de Défense et de Sécurité pour l’opérationnalisation de la Force conjointe G5 Sahel (FC-G5S), à l’annonce d’appui de la France au développement de projets transnationaux spécifiques dans les domaines de la gouvernance, de la sécurité et de la résilience, mettant en place des initiatives au service des populations, et in fine à l’élaboration d’un cadre de suivi et d’évaluation des engagements vers l’atteinte des objectifs définis.
Créée en 2014, le G5 Sahel est un cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale en matière de politique de développement et de sécurité. Il regroupe la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad.
Aubin W. NANA à Bamako (Mali)
Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *