.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Guerre commerciale : Washington et Pékin reprennent les pourparlers


Une délégation américaine est arrivée pour deux jours à Pékin. Des rencontres de haut niveau pourraient avoir lieu dans les prochaines semaines.

Cette fois, ils se parlent droit dans les yeux. Négociateurs américains et chinois ont entamé lundi à Pékin une série de pourparlers pour tenter de remédier à leur différend commercial. A l’issue de la première journée, aucune information n’avait été donnée sur le contenu des discussions ni sur d’éventuels progrès. Mais une photo prise à l’intérieur de la salle et postée sur les réseaux sociaux a mis un peu de baume au coeur des observateurs à l’affût du moindre signal sur l’évolution du conflit opposant les deux premières puissances économiques au monde. Sur le cliché, deux Américains applaudissent tandis que, de l’autre côté de la table, figure Liu He, vice-Premier ministre et plus proche conseiller économique du président Xi Jinping, accompagné d’un grand nombre de collaborateurs.

Venu saluer l’arrivée de la délégation américaine, Liu He ne se serait pas attardé et ne devait pas participer directement à ces deux jours de discussions. Mais cette marque d’attention de l’homme de confiance du chef d’Etat chinois a été interprétée comme un geste de bonne volonté de la partie chinoise.

Premier tête à tête

Réunis au ministère du Commerce à Pékin, hauts fonctionnaires américains et chinois se rencontrent en tête à tête pour la première fois depuis que Donald Trump et Xi Jinping ont conclu une trêve de 90 jours dans leur guerre commerciale. Différents groupes ont été constitués, selon le « South China Morning Post », traitant des mesures non-tarifaires, de la propriété intellectuelle, de l’agriculture et des achats industriels. Mais il faudra plus que ces deux jours de discussions dans la capitale chinoise pour apaiser les tensions entre les deux pays.

A ce stade, les discussions se font au niveau des vice-ministres, avec le représentant adjoint pour le Commerce, Jeffrey Gerrish, à la tête de la délégation américaine. Si les négociations à Pékin sont fructueuses, d’autres de plus haut niveau pourraient avoir lieu dans les prochaines semaines. Liu He pourrait rencontrer le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer à Washington tandis que Donald Trump devrait s’entretenir avec le numéro deux chinois Wang Qishan en marge du forum de Davos, croit savoir le « South China Morning Post ».

Ralentissement chinois

Ces derniers temps, Donald Trump s’est montré optimiste sur l’issue des négociations. « Les discussions avec la Chine se passent très bien. Je crois vraiment qu’ils veulent conclure un accord », a répété dimanche le locataire de Washington. Ce dernier estime que le ralentissement de l’économie du géant asiatique ne fait qu’inciter Pékin à trouver un accord. De fait, l’économie chinoise montre d’inquiétants signes de ralentissement, comme en témoignent les derniers indicateurs PMI s’accordant sur une contraction de l’activité industrielle en décembre. Mais ce ralentissement affecte aussi les entreprises américaines, comme l’illustre la chute des ventes en Chine de groupes comme Ford, General Motors ou  Apple.

« Une guerre commerciale conduit à des pertes des deux côtés, voire pour de multiples parties », juge le quotidien patriotique chinois « Global Times » dans un éditorial, affirmant que les Etats-Unis ont tout autant intérêt que la Chine à conclure un accord. Et de mettre en garde Washington : « Ce serait une bonne chose de parvenir à un accord mais il ne peut être imposé. Si Pékin avait voulu lever le drapeau blanc, il l’aurait déjà imposé »A ce stade, Pékin s’est contenté de maigres concessions , reprenant les importations de soja et de riz américain ou remettant au niveau habituel les taxes sur les importations de voitures en provenance des Etats-Unis. De premiers pas encore bien loin des revendications américaines avancées début décembre.

Frédéric Schaeffer/
Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *