.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Gestion des collectivités territoriales par l’Etat : Près de 44 milliards de F CFA transférés


Le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation organise, les 25 et 26 janvier 2018 à Ouagadougou, une rencontre d’échanges entre le gouvernement et les maires de toutes les communes du Burkina Faso. Ils vont élaborer une feuille de route pour un transfert effectif  des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités, pour une mise en œuvre réussie du PNDES.

Les maires de toutes les communes les Burkina Faso échangent, les 25 et 26 janvier 2018 à Ouagadougou, avec le gouvernement, autour du thème : « Transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales pour une mise en œuvre optimale des plans locaux de développement ». Cette rencontre se focalisera, entre autres, sur l’état des lieux du processus de transfert, la définition d’un mécanisme d’arrimage des plans locaux de développement au Plan national de développement économique et social (PNDES) et la définition des mesures et actions fortes pour la résolution de toutes les préoccupations liées au processus de transfert de compétences et des ressources. Le transfert des compétences et des ressources constitue, selon le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo, ‘’l’épine dorsale’’ de tout processus de décentralisation. Il a, à cet effet, noté qu’avec l’avènement de la communalisation intégrale, ce transfert s’est mis en œuvre progressivement avec de nombreuses difficultés, à travers une 1re phase expérimentale en 2006, qui n’a jamais été opérationnalisée en développement. Aux dires du ministre Sawadogo, la 2e phase dite phase d’extension spatiale et thématique et la 3e phase ou phase de généralisation, n’ont pas atteint des  résultats escomptés. « Sur 11 blocs de compétences, seulement quatre ont été transférés. Et à travers cette rencontre d’une importance majeure, la mise en œuvre d’un transfert effectif des compétences et des ressources, permettra d’édifier de façon efficiente, le Cycle III de notre décentralisation », a-t-il espéré. Il a avoué que dans le cadre de la mise en œuvre du programme présidentiel et du PNDES, le gouvernement a voulu que les collectivités territoriales participent de façon entière, à la mise en œuvre de ce programme et cela ne peut se faire comme il l’a soutenu, sans le transfert des compétences et des ressources. Le patron en charge de l’administration territoriale a par ailleurs ajouté : « Depuis 2009 à nos jours, ce sont plus de 175 milliards de F CFA qui ont été transférés aux collectivités territoriales pour l’exercice des compétences. Pour cette année 2018, il est prévu le transfert de près de 44 milliards de F CFA aux collectivités, avec de nouveaux domaines couverts, tels les foires, les abattoirs, la sécurisation foncière, la formation professionnelle », a-t-il affirmé. Le maire de  la commune de Ouagadougou, Armand  Béouindé a, pour sa part, indiqué que malgré les efforts consentis depuis 2006 sur la question de la décentralisation, elle demeure toujours sans réponse adéquate. Et cette initiative d’échanger avec le gouvernement permettra d’identifier à son avis, des voies et moyens à mettre en œuvre, afin que la décentralisation amorce son décollage au pays des Hommes intègres. Sidwaya

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *