.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina Faso-Enseignement supérieur: le ministre Alkassoum Maiga améliore les conditions de vie des étudiants


La réfection de la cité universitaire de la Patte d’Oie est la concrétisation d’une des promesses faites par  le ministre de l’Enseignement supérieur, Alkassoum Maïga, lors de sa visite le 10 octobre dernier à ladite cité. Dans son discours monsieur Mahamado Yaoliré, directeur général du CENOU a exprimé sa joie et sa satisfaction de voir la réfection de la cité universitaire devenir une réalité.

le directeur général des œuvres universitaires, Mahamado Yaouré

« nous avions déjà entrepris cette démarche depuis fort longtemps, mais elle a malheureusement connu  un retard du fait de l’absence de prévision budgétaire et de lourdeurs dans la procédure de passation du marché, ce qui n’a pas permis de finaliser les travaux courant la période des vacances comme nous l’avions souhaité. » a-t-il précisé. Le directeur général n’a pas manqué de demander la compréhension des étudiants pour les désagréments que les travaux de réfections pourraient causer.

C’est par un coup de peinture sur le mur que le ministre  de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Alkassoum Maïga, a lancé officiellement les travaux de réfection de la cité universitaire de la Patte d’oie avant d’apporter les précisions suivantes : « Les travaux qui vont commencer portent sur la maçonnerie, l’étanchéité générale dans toutes les salles d’eau, l’électricité, le téléphone, la climatisation, la sécurité-incendie, la plomberie sanitaire, le revêtement et la peinture. Le marché de ce vaste chantier a été attribué à l’entreprise Lambo Services pour un montant toutes taxes comprises de 250 640 585 F CFA avec un délai d’exécution de deux mois »..

Alkassoum Maïga, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique

En rappel, la cité universitaire de la Patte d’Oie héberge en son sein, à chaque année académique, des centaines d’étudiants depuis sa construction. Mais de nos jours, l’état de cette cité ne répond plus aux normes car présentant un état de vieillissement et de délabrement très avancés.

Jérôme KABORE

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *