.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Coopération UE-Burkina Faso : deux nouveaux projets scellés


Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a eu un entretien avec le Commissaire européen à la Coopération internationale et au Développement, Neven Mimica, à Bruxelles en Belgique, le mercredi 7 novembre 2018.
Résultat de recherche d'images pour "Coopération UE-Burkina Faso : Deux nouveaux projets scellés"La coopération entre le Burkina Faso et l’Union européenne (UE) s’est renforcée avec la signature de deux nouveaux projets supplémentaires. L’information a été donnée par le Commissaire européen à la Coopération internationale et au Développement, Neven Mimica, le mercredi 7 novembre 2018, à Bruxelles la capitale belge, après un entretien avec le Président du Faso,  Roch Marc Christian Kaboré. « Aujourd’hui, nous avons signé deux projets supplémentaires au titre de la coopération au développement », a-t-il déclaré sans plus de détails. Il a mentionné qu’à l’occasion de l’audience, la réflexion a été entamée sur la gestion des investissements de l’institution au Burkina, tous types confondus, qui sont de l’ordre d’un milliard d’euros, sur la période 2014-2020. Cependant, a précisé Neven Mimica, une gestion efficiente de ces fonds est le préalable à une bonne poursuite de la collaboration. Et d’ajouter que ces projets doivent alimenter le Plan national de développement économique et social (PNDES) en mettant l’accent sur les secteurs les plus porteurs en matière de création d’emplois et de revenus.  Le Commissaire européen à la Coopération internationale et au Développement a, en outre, fait remarquer que depuis l’origine, l’UE est le plus grand contributeur à l’opérationnalisation de la force du G5 Sahel avec un engagement de 100 millions d’euros pour des équipements. Sur la lenteur apparente qui se constate dans le déblocage de ces fonds, il a rassuré que cela est simplement dû à la lourdeur des procédures, notamment celles des marchés publics. « Mais nous avançons et les 100 millions d’euros sont sur la voie d’être déboursés », a affirmé M. Mimica. Celui-ci s’est aussi félicité de la bonne collaboration entre son institution et le Burkina Faso. La preuve, à son avis, c’est la 3e fois qu’il rencontre cette année le président du Faso pour discuter de développement.  Avant cette audience, Roch Marc Christian Kaboré a eu des tête-à-tête avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, le président du groupe parlementaire de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen, Udo Bullmann, et la vice-présidente de la Commission européenne, haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique sécuritaire, Federica Mogherini. Sidwaya

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *