.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina: les reggaemen solidaires des peuls d’ici et d’ailleurs


C’est sous le signe de la cohésion nationale nationale que s’est tenue du 04 au 07 avril 2019 au Palais des sports Jean-Pierre Guingané à Ouagadougou, la 5ème édition de «Reggae city festival».  Dans un contexte burkinabé marqué par des conflits interreligieux, l’un des promoteur de ce festival, Sam’s K leJah a justifié le choix du thème: »« Il faut comprendre qu’on ne peut avoir une nation qui avance avec des esprits belliqueux. Le reggae est rassembleur et véhicule un message de paix et d’amour »,a t-il soutenu.

La cérémonie d’ouverture  qui a eu lieu le 04 avril dernier, a connu la présence de trois membres de l’éxécutif burkinabé à savoir, le ministre de la Culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango, celui en charge du Commerce, de l’Industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré et la ministre de la Femme, de la solidarité nationale, de la Famille et de l’action humanitaire, Hélène Marie Laurence ILBOUDO/ MARCHAL.

Ainsi durant quatre jours, la capitale Ouagadougou a vibré aux sons et et rythmes reggae. Selon les organisateurs, ce festival vise à faire la promotion de la musique reggae du Burkina partout dans le monde. Pour cette édition, les artistes reggae sont  venus du Burkina et de la sous-région. Des stands été mis à disposition des artisans, Commerçants, Associations, Entreprises, Banques, Organisations non gouvernementales (ONG), afin de leur offrir un cadre de visibilité pour leurs produits et services. Reggae city festival 2019, c’était également une occasion pour les organisateurs de témoigner de leurs solidarité et soutien envers les Peuhls, en réaction des massacres de Peuhls au Burkina Faso et au Mali.

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *