.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina : Le Parti pour le développement et le changement appelle à l’unité nationale


L’unité nationale est cœur du 2è congrès ordinaire du Parti pour le développement et le changement qui se tient à Ouagadougou du 2 au 3 novembre 2019. Plusieurs dizaines de militants et de sympathisants ont fait le déplacement, aux côtés de Fadel Sérémé, président par intérim du parti.

Le 2è congrès ordinaire du Parti pour le développement et le changement ( PDC) rassemble les congressistes sous le thème : « Consolidation du ciment social, renforcement de l’unité nationale, de la stabilité et de la paix dans un contexte de mutations socio-politiques, de défis sécuritaires et d’ancrage de la démocratie au Burkina Faso ».

La grande absente à l’ouverture de ce congrès du PDC, est Saran Séré Sérémé , présidente et fondatrice du parti. Mais les slogans n’ont pas manqué à son égard. Pour certains militant, « Saran Sérémé est la maman, la première femme à avoir créé un parti politique et à l’avoir dirigé ». Pour d’autres, « Saran Sérémé est la femme politique qui da montré la voie aux autres femmes dans le combat politique ». Bien qu’absente, Saran Sérémé avait son nom dans la bouche des militants et sympathisants du PDC. De nombreux slogans fusaient en sa faveur.

Pour Fadel Sérémé, président par intérim du parti, au sortir de ce congrès, des propositions constructives à la vie sociopolitique nationale et la redynamisation du parti pour les prochaines échéances électorales seront abordées. C’est ainsi qu’il a invité les forces vives du parti du cheval blanc, à aborder les problématiques de parti, afin de lui insuffler une nouvelle dynamique pour la relance des activités. Le congrès s’achève ce dimanche 3 novembre à Ouagadougou.

Source

E.K.S
Lefaso.net

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *