.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Journée mondiale de l’enseignant(e) : le mérite de 165 acteurs de l’éducation salués


L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises et fouleA l’occasion de la journée mondiale de l’Enseignant célébrée le 5 octobre, le ministre en charge de l’Education nationale, Pr Stanislas OUARO , le ministre délégué chargé de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Urbain Ibrahim COULDIATY, la ministre en charge de la Santé, Claudine LOUGUE /SORGHO ont salué le mérite de 165 acteurs de l’éducation ce mardi 29 octobre 2019 à Ouagadougou. C’était en présence des parents, amis et collègues des récipiendaires.

Les enseignants sont la cheville ouvrière du système éducatif. L’importance de leur action éducative leur a valu la célébration d’une journée mondiale. Proclamée en 1994 par l’UNESCO et organisée chaque 5 octobre, cette journée traduit la reconnaissance de l’Etat, de l’ensemble de la communauté éducative et de la société à l’égard des enseignant(e)s que Victor Hugo appelle affectueusement « les jardiniers en intelligences humaines ».
Commémorée en différé, elle est une occasion pour les premiers responsables en charge de l’éducation du Burkina Faso, de magnifier, de valoriser, de célébrer et de saluer le travail remarquable que font les enseignant(e)s du pays, ceux-là qui s’investissent au quotidien, souvent au péril de leur vie pour assurer une éducation de qualité aux jeunes burkinabè afin de faire d’eux des citoyens responsables, producteurs et créatifs.

A en croire Pr Stanislas OUARO, le thème « les jeunes enseignant(e)s : l’avenir de la profession »de cette 26e journée mondiale de l’enseignant est digne d’intérêt.
Pour lui, face aux multiples défis de l’avenir, l’éducation apparait pour notre pays, comme un atout indispensable pour impulser le développement humain durable, progresser vers les idéaux de paix, de liberté, de justice et de cohésion sociale. C’est pourquoi, il a réaffirmé la volonté du Gouvernement de faire de la profession enseignante une profession phare. Pour y arriver, la mutualisation des forces est nécessaire.
A l’endroit des jeunes enseignants Pr OUARO attire leur attention sur l’impérieuse nécessité du don de soi au quotidien, s’ils veulent reconquérir l’image de marque que leurs ainés ont su construire au métier d’enseignant.

A la faveur de la 26e journée mondiale de l’enseignant, 165 acteurs de l’éducation dont 87 du MESRSI et 78 du MENAPLN ont été décorés. Sur les 165, 7 ont été élevés au rang d’Officiers des Palmes Académiques et 158 au rang de Chevaliers des Palmes Académiques.
Mme Habigaelle KABORE/Belem ,chef de service Production audiovisuelle et Presse Écrite à la direction de la communication et de la presse ministérielle du MENAPLN, distinguée à l’occasion de cette journée ,livre ses sentiments. « C’est un sentiment de joie et une invite à plus d’abnégation dans le travail ». Et de promettre s’armer de courage et plus d’efforts pour les défis futurs.
DCPM/MENAPLN

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *