.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Dr Zuo Yi, chef de la 5ème mission médicale chinoise: le système sanitaire au Burkina est en nette progession


Plusieurs mois, Dr Zuo Yi conduit la 5ème mission médicale chinoise au Burkina Faso. Dans cet entretien dont le questionnaire a été renseigné, ce médecin revient sur quelques volets de l’intervention de son équipe médicale au pays des Hommes. Lisez plutôt.

Le  Pays : Quel  bilan succinct pouvez-vous faire de la mission médicale Chinoise en 2022 ?

Dr Zuo Yi : C’est la cinquième fois et de façon consécutive depuis la reprise des relations diplomatiques entre Burkina Faso et la République populaire de Chine que la Croix Rouge chinoise envoie une équipe médicale au Burkina Faso, composée de 13 membres, dont 10 professionnels de la santé. lls travaillent quotidiennement au CHU de Tengandogo et prévoient d’offrir des consultations médicales gratuites dans des villages comme leurs prédécesseurs.

La cinquième mission médicale chinoise au Burkina Faso s’installe dans la dynamique de partage d’expériences dans le domaine médical, fournissant du matériel et des équipements médicaux au profit de structures médicales et principalement du CHU de Tengandogo.

L’arrivée des médecins chinois de la cinquième mission médicale au Burkina s’inscrit dans le cadre des accords de coopération médicale qui lient le Burkina Faso et la République populaire de Chine d’une part et le Centre Hospitalier Universitaire de Tengandogo et l’Hôpital Provincial d’Anhui, le premier hôpital affilié à l’Université des sciences et technologies de Chine avec laquelle l’université est jumelé d’autre part. Depuis leur arrivée le 15 août 2022, ils travaillent en bonne intelligence avec les médecins burkinabé du centre hospitalier universitaire de Tengandogo.

Leur mission principale est d’accompagner le CHU de Tengandogo dans ses projets de chirurgie cardiaque, de télémédecine avec échographie cardiaque et dans ses efforts de prise en charge médicale des patients.

Les succès de la mission médicale chinoise en 2022 sont visibles ?

Actuellement, l’intervention cardiaque du projet d’hôpital homologue progresse sans heurt.
Jusqu’à la fin de décembre 2022, 11 cas ont été opérés, tous les patients se sont rétablis et sont sortis de l’hôpital. C’est une prouesse et nous sommes fiers de voir que les principaux médias du Burkina Faso ont accepté rapporter ces interventions cardiaques réussies qui sont le fruit de la bonne collaboration entre les médecins chinois et burkinabé.

À ce sujet, je saisis l’opportunité pour vous remercier pour l’occasion que vous nous offrez de nous exprimer, et aussi remercier le journal en ligne tinganews.com, les Éditions le Pays, l’Express du Faso, le journal le Quotidien et les media chinois comme la Chine au Présent, Chine-magazine.com et Beijing Information.com pour avoir accepté relayer ces opérations cardiaques ce qui va prouver à l’opinion nationale que ces types d’interventions peuvent se faire avec succès au pays.

L’ambassade de Chine au Burkina Faso a salué et reconnu les réalisations de la mission médicale chinoise au Burkina Faso et a contacté une station de radio locale pour rendre compte du travail abattu.

Quelle sont les perspectives de la mission médicale chinoise pour 2023 ?

Plusieurs perspectives sont envisagées. Il s’agit entre autres d’effectuer d’effectuer plus de chirurgies cardiaques et aider davantage de patients cardiaques au Burkina Faso à se remettre de la douleur causée par la maladie, d’aider les médecins locaux à effectuer des opérations, transmettre l’expérience de traitement, améliorer le niveau médical local et ainsi leur permettre de traiter plus de patients eux-mêmes à l’avenir.

En raison des difficultés financières actuelles de la plupart des patients de région et de l’incapacité de payer le coût élevé des traitements, nous fournirons régulièrement et gratuitement les matériels médicaux, en particulier des consommables, à la population locale au Burkina Faso plus particulièrement les médicaments contre le paludisme, pour la chirurgie cardiaque et d’autres besoins urgents. Tous nos soutiens médicaux seront estimés des millions de dollars. Nous promettons que la mission médicale chinoise travaillera toujours sans relâche avec leurs collègues burkinabés pour fournir au peuple burkinabé des soins médicaux de qualité vu que la Chine et le Burkina Faso sont des pays frères.

 

Quels sont les principales missions de mission médicale chinoise ?

 

Nos principales missions sont :

Prendre en charge certaines maladies compliquées et fournir des services de santé à la population du Burkina Faso;

-Fournir divers matériels médicaux qui sont pas disponibles au Burkina Faso, partager des expériences de médecins chinois pour la prise en charge médicale et coopérer avec les médecins burkinabé pour améliorer le niveau médical du Burkina Faso;

-Construire un pont d’amitié et de fraternité entre la Chine et le Burkina Faso. Nous travaillerons ensemble pour aider à construire le Burkina Faso;

-Envoyer du personnel médical du Burkina Faso en Chine pour vivre, étudier et travailler en Chine, et partager avec le Burkina Faso les expériences réussies de la Chine depuis sa réforme et son ouverture .

-Respecter également la culture, la religion et les coutumes locales, s’intégrer à la vie africaine et vivre en harmonie avec nos confrères burkinabè pour fournir de meilleurs services médicaux aux patients burkinabè.

Quelles anecdotes pouvez-vous nous raconter dans la prise en charge des patients ?

Il y a deux anecdotes. Premièrement, un matin, un de nos vieux amis est au rendez-vous pour les séances d’acupuncture. Après le soin administré au corps, on lui a laissé marcher une dizaine de minutes avec quelques aiguilles sur la tête pour stimuler le nerf, je l’observais avec intérêt en le taquinant: t’es vraiment un hérisson. Il m’a corrigé:  on dirait plutôt un porc-épic. Je me demande quelle est la différence entre le hérisson et le porc-epic. Il m’a expliqué que le porc-épic a la capacité de projeter leurs piquants pour attaquer l’ennemi. On a beaucoup ri chaque fois que je le vois avec les aiguilles en tête.

Un beau matin ensoleillé, une patiente vient nous chercher, elle souffre de l’insomnie, de la perte de mémoire et du manque de mémoire, en bref, le déséquilibre de l’énergie. Je comprends qu’il s’agit des problèmes tant sur le corps que sur le mental. On lui a inséré des aiguilles sur les points contre la dépression et l’angoisse. A part ça, je lui ai montré les fleurs déposées dans les ventouses que j’avais cueilli de bon matin. Cela l’a énormément touché. Elle m’a envoyé un message: “ça fait très longtemps que je n’ai pas rencontré de petits rayons de soleil comme vous. C’est un beau métier que vous faites.” ça nous donne vraiment baume au cœur.

Quel commentaire faites-vous sur le système de santé du Burkina Faso ?

Comme on a pu l’observer, le système sanitaire au Burkina Faso est en nette progression. Prenons l’exemple de CHU de Tengandogo, tous les services sont quasiment couverts avec des équipements modernes et des médecins professionnels qui ont été dans différents pays. Nos collègues burkinabé commencent à réaliser des interventions compliquées telles que les chirurgies cardiaques vasculaires, les coronarographies……

Malgré tous les progrès, force est de constater que les problèmes existent: le désert sanitaire en pleine campagne, une bonne partie de population souffre des maladies qu’on aurait pu prendre en charge, la pénurie des médicaments et de matériels, la malnutrition des nourrissons, les épidémies qui sévissent sur le continent……

C’est pour cela que le gouvernement chinois continue d’envoyer la mission médicale en faveur de la population locale et aux côtés des homologues burkinabés. En plus des matériels et des médicaments que nous apportons, nous partageons également notre expérience et nous ne cessons de donner ce qui en notre pouvoir, de donner le meilleur de nous

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.