.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina: plus de 400 milliards de FCFA accordés à l’éducation nationale en 2020


Le ministère de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales tient un CASEM  extraordinaire (conseil d’administration du Secteur ministérielle) ce  jour vendredi 20 décembre 2019 à Loumbila. Il consacre l’adoption du plan d’action 2020 du ministère.  Ce CASEM extraordinaire a été présidé par le ministre Stanislas Ouaro.

L’élaboration d’un  plan d’action pour un ministère revêt une importance particulière, en ce sens qu’il permet de planifier les activités à mettre en œuvre ainsi que les ressources correspondantes en vue de l’atteinte des objectifs fixés au cours d’une année. Celui adopté par le ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation, et de la promotion des Langues nationales se présente comme un outil commun d’opérationnalisation des référentiels de niveau supérieur que sont le plan national de développement économique et social (PNDES) et le plan sectoriel de l’éducation et la Formation (PSEF), selon le ministre Stanislas Ouaro. Appréciant la mise en œuvre de plan d’action 2019, le ministre en charge de l’éducation rappelle que malgré le contexte sécuritaire difficile que traverse notre pays, le ministère de l’éducation enregistre des résultats fort appréciables grâce à la détermination et à l’engagement de tous les acteurs. Ainsi au 30 septembre 2019, le taux d’exécution physique des activités était de 62, 73% contre un taux de 60, 55% à la même période en 2018. Sur le plan financier, le taux d’exécution global du budget général se situait à 96,49% à la date du 17 décembre 2019. En dépit de ces résultats, le, ministre Ouaro notifie que beaucoup de défis restent à relever parmi lesquels la réalisation à bonne date des infrastructures programmées, la mise en œuvre de certaines activités structurantes et de certaines réformes importantes.  A ces défis s’ajoutent d’autres challenges plus globaux comme la forte proportion d’établissements d’enseignements dans des abris précaires, la problématiques de l’expansion quantitative et qualitative du système éducatif à tous les niveaux, la mise en œuvre de l’éducation en Situation d’urgence.

On retient que le plan d’action 2020 du ministère de l’éducation, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales a été élaboré dans un contexte marqué par la poursuite de la mise en œuvre du manuel de procédures du CAST/FSDEB, la poursuite de la mise en œuvre du protocole d’accord gouvernement/ Coordination nationale des syndicat de l’éducation. A en croire le ministre Ouaro, c’est un plan d’action qui a été élaboré pour apporter des réponses dans les limites des ressources disponibles aux différentes préoccupations de l’heure. D’un coût global de 498 398 027 778 fCFA, soit 92,44% du budget national, 4,01%  des projets et programmes et 3,44% du budget CAST/FSDEB, le plan d’action 2020 accorde un grand intérêt à la qualité de l’éducation avec 48% des ressources accordées au « qualité de l’éducation formelle ».

Jérôme KABORE

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *