.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina: l’UJP demande la prolongation de la Transition


Le président de l’UJP, Ali Ouédraogo

Le samedi 28 octobre 2023 à Ouagadougou, l’Union des jeunes panafricain (UJP) a animé une conférence de presse sur la prolongation de la transition, les inscriptions de l’actionnariat populaire dénommé APEC et la suspension du meeting de la CGT-B.

Tout pouvoir œuvre pour la bonne gouvernance en prenant en compte les aspirations du peuple. Pour le président l’Union des jeunes panafricain (UJP), Ali Ouédraogo, « En ce qui concerne le Burkina Faso, le peuple a placé sa confiance à ses gouvernants. Nous traduisons notre reconnaissance au président de la transition pour les grandes décisions et les chantiers déjà amorcé au profit de la population. Dans cette optique, l’Union des Jeunes Panafricain et ses partenaires demandent aux forces vives de la nation de revoir la constitution du Burkina Faso.« Nous souhaitons que les forces vives fassent une assise national pour la prolongation de la transition, car les chantiers déjà amorcé doivent être concrétisé au bénéfice des fils et filles du pays » a précisé le président de l’UJP. Elle lance un appel aux frères panafricains du Mali, du Niger et de la Guinée de toujours se mobiliser derrière nos autorités afin que les différentes transitions arrivent à destination. L’actionnariat populaire lancé par le président de la transition le capitaine Ibrahim Traoré est une initiative de développement pour l’Afrique en particulier le Burkina Faso, vue l’importance de cette initiative, l’UJP lance un appel à tous les burkinabé de passer s’inscrire au niveau de son siège a l’arrondissement 11. Des milliers de jeunes désespérés, qui s’échouent sur les plages du nord chaque année, suscitent l’indignation dans le monde entier. Tout aussi déplorable est l’exode silencieux de la jeunes élites de ce continent vers l’Occident, en quête d’une << vie meilleure >>, ces deux catégories d’émigrés fuient la pauvreté. Et invariablement l’Afrique exporte son avenir en masse pour contribuer au développement de l’occident, par contre l’occident voie son développement passé par l’Afrique. C’est pourquoi, selon l’UJP, le Président de la transition le Capitaine Ibrahim TRAORE et son gouvernement ne cesse de trouver des projets adapter au développement du Burkina Faso et celle de l’Afrique en général. Suite à la demande du PDS la CGT-B à accepter de suspendre leurs meeting qui était prévu le 31 Octobre 2023. La confédération générale du travail du Burkina appelé CGT-B qui se réclame du << courant syndicalisme révolutionnaire de lutte des classes >> au-delà d’être l’outil du mouvement syndical, la CGT-B constitue également un laboratoire ou des militants et militantes font jaillir de nouvelle idées de mobilisation face aux problèmes qui surgissent dans les administrations ou qui constituent des préoccupations plus général pour des travailleurs et travailleuses. « Aujourd’hui les organisations syndicales ne peuvent ignorer les conséquences de la mondialisation de l’Economie. La revendication du travail décent, la lutte contre la corruption dans les Administrations » a noté le président. L’Union des Jeunes Panafricains traduit sa reconnaissance au syndicat de leurs vision et le sens du vivre ensemble le faite qu’ils ont annulé leurs meeting qui était prévu le 31 Octobre 2023. Elle sollicite aux différents leaders du mouvement syndical de faire l’effort pour une mobilisation général des membres à participe à l’effort de paix. Une fois de plus merci pour cette compréhension. Ensemble nous allons pouvoir relever le défi sécuritaire qui sévi notre cher patrie. L’UJP demande aux burkinabé de continuer d’apporter leur soutien aux autorités de la transition et de ne pas tomber dans le jeu de certaines organisations. Avec beaucoup d’espoir nous serons une référence dans les années à venir au niveau de l’Afrique.

Jules François TIENDREBEOGO

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.