.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina: le groupe des 16 syndicats appelle le gouvernement à œuvrer pour une année scolaire 2020-2021 apaisée


L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises

Depuis un certain moment on entend parler du G16 dans l’univers syndical burkinabè. Cette coalition a organisé une conférence de presse ce mardi 8 septembre 2020 à la Bourse de travail de Ouagadougou pour inviter à la poursuite et l’achèvement de l’année scolaire 2019-2020, le renforcement des mesures barrières à la rentrée pour éviter la contamination de la maladie à coronavirus et interpeller le gouvernement sur son rôle à jouer pour que cette nouvelle année scolaire soit apaisée à savoir la question des avancements, de la bonification et biens d’autres aspects.

C’est un regroupement de quatorze (14) syndicats de l’éducation et deux (02) syndicats de la santé humaine ayant une lecture harmonisée de la situation sociopolitique et économique du pays  qui a tenu ce point de presse sur l’achèvement de l’année scolaire 2019-2020 et ses doléances pour la rentrée scolaire 2020-2021 qui s’annonce dans un contexte de la COVID 19.

L’année scolaire 2019-2020 a définitivement clos ses portes avec la validation de l’année et les examens scolaires selon le G16 qui invite le gouvernement à faire feu de tout bois pour que l’année 2020-2021 soit une année apaisée afin que les lacunes crées par la fermeture prématurée des structures éducatives soient comblées. Le G16 a tenu à féliciter et remercier tous les acteurs qui se sont impliqués dans le processus de parachèvement de l’année scolaire 2019-2020.

« Le mieux pour les pays pauvres comme le Burkina Faso, nous pensons qu’il faut renforcer les mesures barrières et rouvrir les classes car on ne sait pas jusqu’à quand prendra fin la COVID 19 ». Ces mots sont ceux du secrétaire général du Syndicat national des enseignants du secondaire et du supérieur (SNESS), Anatole Zongo qui interpelle le gouvernement à renforcer les structures en matériels de protection contre la COVID 19 en mettant à la disposition des structures éducatives et des acteurs, des masques, du savon, des laves-mains dès la rentrée prochaine pour éviter que les « temples des savoirs » ne deviennent des pools de contamination de la maladie à coronavirus.

Le G16 a également invité le gouvernement à procéder à la correction de tous les avancements et bonification d’échelon avec incidence financière sans trop d’exigences car ils sont des milliers d’agents qui ne peuvent présenter des notes pour être avancés en 2018 ou 2019 du fait de l’insécurité et ouvrir instamment le dialogue avec toutes les organisations syndicales pour régler définitivement la question de l’IUTS. Anatole Zongo a insisté pour que le gouvernement revienne sur ces aspects.

P.John Ulrich Léonel

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *