.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Kaya/Burkina: un homme de tenue poignardé par le mari de sa maîtresse


Vêtement militaire - Boutique Armée : vente tenue, uniforme, habit ... Djéliba a appris que dans la cité du cuir et de koura koura, un événement s’est produit dans la matinée du mercredi 15 juillet 2020.En effet, un homme de tenue s’est fait poignarder par le mari de sa maîtresse devant le domicile conjugal. Selon les informations parvenues à Djéliba, l’élément des FDS aurait suivi la femme du monsieur depuis la gare alors qu’elle revenait d’un voyage.

Une fois au domicile conjugal, la dame entrepris de faire ses valises pendant que son copain l’attendait sagement à la porte sur sa « moto 135 ». Ne comprenant rien de la situation, la coépouse téléphona à son mari qui n’a pas mis du temps à rentrer. Après avoir salué l’invité du jour, il fonça directement dans la chambre, a appris Djéliba.

Une discussion éclata avec la femme qui voulait visiblement repartir avec son amant vers une destination inconnue alors qu’elle porte une grossesse de 4 mois. Lassé d’attendre, l’homme en tenue a commencé à hausser le ton. « Hey, laisse la femme-là, nous on est pressé », lança ce dernier.
« C’est ici non ?»,répliqua le mari de la dame. «Oui bien sûr », rétorqua l’amant zélé.

C’est ainsi que le mari de la dame rejoint l’amant devant la porte pour mieux comprendre. C’est là que l’homme de tenue a brandi un couteau pour en découdre avec son rival. Aussitôt que le mari a aperçu l’arme blanche, il sauta spontanément sur lui, se saisit du couteau, fendit les manches de son rival et le poignarda à la cuisse. Ce sont les cris de sa première femme qui ont sauvé l’agent de sécurité qui a pris la clé des champs abandonnant sa moto.

Les voisins ac courent et le mari les somme de repartir. Au bout d’une trentaine de minutes, un pick-up de la gendarmerie déboucha sur les lieux, embarqua la moto et intima l’ordre au forcené de les suivre à la base. Chose faite et le mari enfourcha sa moto couteau en main pour aller répondre. Après s’être imprégné de la scène, les pandores ordonnèrent à l’époux de vaquer à ses occupations quotidiennes en attendant.

Affaire à suivre !

Source: Lequotidien

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *