.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Vente des places dans les écoles, lycées et collèges du Burkina: un business avilissant pour le personnel de l’éducation


Pour le Réseau national de Lutte anti-corruption (REN-LAC), la vente des places doit être bannie des écoles, lycées et collèges. L’accès à l’éducation est un droit fondamental et ne saurait, en aucune manière, constituer un fonds de commerce pour des esprits malins. Il est de la responsabilité des acteurs du secteur et des autorités étatiques de travailler à éradiquer cette pratique qui n’honore pas les acteurs de l’éducation.

À chaque rentrée scolaire, le Réseau national de Lutte anti-corruption (REN-LAC) fait le même constat accablant : le monnayage des places dans les établissements d’enseignement publics. En dépit des dénonciations de la presse et des acteurs de la lutte anti-corruption, cette pratique prend de l’ampleur. Au point que cette année encore, des réseaux n’ont pas manqué de se constituer dans certains établissements scolaires de la place tels que les lycées Vénégré, Bambata, Marien N’Gouabi, Song-Taaba, Philipe Zinda Kaboré surnommé le « big » Zinda, etc.

Lire la suite sur le lien suivant: http://renlac.com/2019/10/la-vente-des-places-un-business-avilissant-pour-le-personnel-de-leducation/

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *