.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Simulation d’un sommet de Type ONU/UA par des élèves : faire de l’unité africaine une réalité


L’image contient peut-être : 8 personnes, personnes souriantes, personnes deboutDans le cadre du programme de relations internationales de l’école internationale de Ouagadougou, une journée de diplomatie et de débat de type ONU/UA a été a organisé ce jeudi 7 novembre à Ouagadougou dans l’enceinte de leur établissement, sur le thème de « l’unité africaine ». Le directeur de la communication et de la presse ministérielle, Raphaël KAFANDO, représentant le ministre en charge de l’éducation nationale y est allé traduire les encouragements du premier responsable à l’endroit de ces futurs diplomates. C’était en présence du directeur de International School of Ouagadougou M. Jean Luc Aupoix.

Ce sont des élèves de l’école Internationale de Ouagadougou, du Lycée Saint Exupery, des Lauréats et de Petrine International Academy de Samandin qui ont pris part à cette journée de diplomatie et de débat. Il s’est agi pour ces diplomates en herbe de faire des plaidoiries à l’intention de tous les états africains dans l’optique de faire de l’unité africaine une réalité.
Repartis en groupe de quatre par pays, dans la langue de Shakespeare, les élèves passent au peigne fin les problèmes vécus par les pays africains en faisant une simulation d’un conseil de plusieurs pays africains et votent certaines lois pour le développement de l’Afrique.
Sur la table de discussions sont revenus entre autres les questions des droits humains, la croissance économique, des questions environnementales du terrorisme, lié aux frontières, du choix du swahili comme langue continentale, de la surproduction et l’autorisation des femmes par l’éducation.
Au total vingt-quatre plaidoiries ont été formulées. De celles-ci l’on retiendra entre autres la création d’une armée commune pour pouvoir contrer le terrorisme, la limitation des naissances à quatre enfants maximum, et à l’Union Africaine la recherche de l’expertise de la diaspora africaine afin de promouvoir le développement du continent.
Le représentant du ministre Raphaël KAFANDO, très heureux a loué la tenue de cette activité qui participe bien sûr à l’éveil des consciences, la promotion de la culture au Burkina Faso et avec les enfants. Aussi, il leur transmet tous ses encouragements et les félicite pour tout ce que l’école internationale de Ouagadougou fait pour l’éducation au Burkina Faso.
Ervin Yaméogo est élève au Lycée des Lauréats. Interrogé à l’issue de cette journée trouve très intéressante l’idée de regrouper plusieurs écoles afin de partager leurs opinions sur le thème. « C’est une très belle initiative et j’ai beaucoup apprécié ».
DCPM/MENAPLN.

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *