.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Sécurité transnationale: « les groupes armés et les terroristes sont financés par les ressources des mouvements illicites »Roch Marc Christian Kaboré


Discours de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso, à l’occasion de l’événement MSC (Munich Security Conference ) consacré à la sécurité transnationale. Abuja, le 28/06/2019.

Monsieur le Président de la République Fédérale du Nigéria
Honorables invités
Mesdames et Messieurs

Je voudrais, tout d’abord, adresser mes remerciements à mon frère, le Président Muhammadu BUHARI, pour l’accueil plein d’attention qu’il nous a réservé ici à Abuja, capitale de notre organisation d’intégration.
Je lui réitère mon appréciation positive de la manière dont il gère, avec efficacité, les destinées de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
Je voudrais, ensuite, remercier les responsables de la Conférence de Munich sur la sécurité qui m’ont fait l’honneur de m’associer à cette rencontre, très importante par son thème, organisée en partenariat avec la CEDEAO et le Gouvernement de la République fédérale du Nigéria.

Monsieur le Président
Mesdames et Messieurs

La région de l’Afrique de l’Ouest est la preuve vivante que l’unité dans la diversité, n’est pas un vain mot. Grâce au dynamisme insufflé par la CEDEAO, des progrès considérables ont été engrangés.
Notre marche vers le développement durable s’effectue dans un contexte mondial marqué par la transformation fulgurante du numérique qui assure l’interconnexion des Etats et des peuples.
Ces mutations profondes du monde sont, cependant, accompagnées par des problématiques complexes, dont certaines font peser de graves menaces sur notre avenir.
En effet, les transformations en cours ont aussi favorisé l’émergence d’acteurs malveillants, qui saisissent les immenses possibilités offertes par l’interconnexion et les nouvelles technologies pour réaliser leurs activités illicites et criminelles.

Monsieur le Président
Mesdames et Messieurs

L’image contient peut-être : 1 personneLa sécurité transnationale est devenue, surtout ces dernières années, un défi majeur du fait de l’augmentation des mouvements illicites et surtout du fait de l’ingéniosité dont font preuve leurs auteurs. Les mouvements illicites tentaculaires concernent aussi bien le commerce illicite (narcotrafic, trafic des armes légères, etc.), que la traite des personnes et les mouvements illicites des capitaux. Les conséquences de ces phénomènes transnationaux, qui touchent tous nos pays, peuvent menacer dangereusement, notre sécurité.
Il est désormais établi que l’économie illicite constitue un frein au développement, parce qu’elle facilite la corruption et bloque les ressources essentielles dont les Etats ont besoin pour renforcer leurs capacités.
Par ailleurs, les énormes profits réalisés grâce aux mouvements illicites, alimentent l’instabilité, les violences et les conflits.
Les groupes armés et les terroristes, qui endeuillent les paisibles populations des pays membres du G5 Sahel, et ceux du Bassin du Lac Tchad, sont financés, en partie, par les ressources des mouvements illicites.
L’instabilité et les conflits provoqués, alimentés et soutenus par les mouvements illicites s’étendent, quasiment, au monde entier puisque l’Amérique latine, l’Europe et le Moyen-Orient sont concernés.

Monsieur le Président
Honorables Invités

Le phénomène ayant une dimension mondiale, les approches nationales ne suffiront pas à le contenir et à l’éradiquer.
En Afrique de l’Ouest, nous avons mis en œuvre une réponse collective. Cela s’est traduit par le renforcement de la coopération régionale et le renforcement des mécanismes de gouvernance.
Au niveau du G5 Sahel, dont j’assure la présidence, c’est le même esprit de coopération contre les menaces transnationales, qui est mis en œuvre.
Il est donc heureux que la Conférence de Munich sur la Sécurité ait choisi de lancer son rapport consacré à la sécurité transnationale, ici à Abuja.
Le rapport met en lumière certains mouvements illicites et leurs liens avec l’instabilité, la violence et les conflits.
Les recommandations clés du rapport englobent les solutions coopératives, en s’inspirant de celles mises en œuvre, avec succès, par des organisations comme la CEDEAO et le G5 Sahel.
Je souhaite que nous saisissions l’opportunité de la présente rencontre pour instaurer des échanges féconds, afin d’approfondir les solutions proposées pour assurer le renforcement de la sécurité transnationale.

Plein succès à nos travaux.
Je vous remercie pour votre aimable attention.

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *