.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Production de mil au Burkina: des experts chinois outillent des agents agricoles et producteurs burkinabè


L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieurLe lundi 19 août 2019, S.E.M. LI Jian, Ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso a participé, avec le Dr. Lamourdia THIOMBIANO, Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricole, à la cérémonie de lancement de la formation des agents et producteurs des différentes régions du Burkina sur la technique de production du mil au Centre du Projet Riz Pluvial de Ouagadougou. Professeur ZHAO Zhihai, père du mil hybride chinois, a été également présent à la cérémonie.

Cette formation est organisée par la Mission d’assistance technique pour la démonstration de culture de mil de Chine qui est installée au Burkina Faso depuis avril dernier. Durant 21 jours, les participants apprendront les techniques avancées chinoises de la culture du mil, notamment la technologie pour mettre au point des semences hybrides qui résistent mieux aux intempéries, à la sécheresse et dont le rendement théorique maximal peut atteindre 12 tonnes par hectare.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, plein airSelon l’Ambassadeur, la partie chinoise va au-delà de la traditionnelle démonstration des techniques de culture pour valoriser toute la chaine du secteur mil. Ainsi, s’inscrivant dans la philosophie de l’adage chinois qui dit que si tu donnes un poisson à un homme il mangera un jour, mais si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours ; le gouvernement chinois entend apprendre à ses amis burkinabè comment « pêcher » en partageant avec eux, sans réserve, ses techniques agricoles en général et de culture du mil en particulier pour qu’ils puissent être elle-même acteurs vivant de la réalisation de son autosuffisance alimentaire.

Dr. Lamourdia THIOMBIANO, Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricole a exprimé sa pleine satisfaction de la coopération agricole entre la Chine et le Burkina et a exhorté d’une part les participants à être assidus à la formation, et d’autres parts à laisser libre cours à leur curiosité professionnelle afin de bien s’approprier des technologies qui seront enseignées et être à mesure de les restituer aux producteurs de leurs régions respectives. texte: service de communication de l’Ambassade de ChineL’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises
Récit du service de communication de l’Ambassade

le titre est de la Rédaction

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *