.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Ouverture de l’aéroport de Ouagadougou : les dispositions sont prises contre la Covid-19


Les mesures barrières contre la Covid-19 sont strictement respectées

L’aéroport international de Ouagadougou a ouvert ses portes le 1er août  2020. Quatre jours après, des journalistes sont allés constater le respect des dispositifs mis en place dans le cadre de la lutte contre la COVID-19. C’était le 04 août dernier.

Après plus de quatre mois de fermeture pour cause de crise sanitaire marquée par la maladie à Coronavirus, l’aéroport international de Ouagadougou a repris le trafic le 1er août dernier. Pour constater de visu le dispositif mis en place, le ministère de la communication, en collaboration avec celui de la Santé et des premiers responsables de l’aéroport, ont organisé une visite guidée de l’aéroport. Dès l’entrée de l’aéroport, tout est mis en œuvre pour le respect des mesures-barrières. Il s’agit entre autres, de  la distanciation physique. Selon le directeur général de l’Offre des soins au ministère de la Santé, Salif Sankara, « il y a eu une concertation au niveau régional avec l’OMS pour arrêter les procédures d’entrée et de sortie des différents territoires. Le Burkina a élaboré un protocole d’accès au pays. Ce protocole stipule que dès l’arrivée à l’aéroport, tous les passagers sont invités à présenter un test à la Covid-19 fait à la PCR dans un laboratoire agréé ». Pour ceux n’ayant pas de test, si le passager a un résultat de test négatif, il est autorisé à rentrer pour faire les formalités. Dans le cas contraire, il est mis à l’écart et on laisse les autres finir leur formalité. Ensuite ceux qui n’ont pas leur test Covid-19 une fois les formalités remplies, leurs documents sont confisqués et ils doivent payer 90 000 F CFA pour la réalisation de deux tests de Covid-19. Il s’agit d’un test de diagnostic  rapide (TDR) dont le résultat est disponible en 45 minutes et du test PCR dont le résultat est disponible après 48 heures. Si le test rapide s’avère positif, le passager est conduit dans un hôtel sous escorte policière à ses propres frais en attendant les résultats PCR. Si ce dernier est positif, il est alors enrôlé dans le dispositif de prise en charge du ministère de la Santé, au cas contraire,  il est autorisé à rentrer chez lui.

Aïcha TRAORE

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *