.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Journée de l’arbre au Burkina: la région du Sud-ouest met 1 000 plants en terre


La région du Sud-ouest a mis en terre ce samedi, 1000 plants dans la forêt sacrée des dozos à Niobini, un village de Gaoua à la faveur de la Journée nationale de l’arbre, a constaté l’AIB.

Ces plants sont composés essentiellement d’espèces utilitaires locales comme le baobab, le néré, le caîcédrat, le nilotica et autres.

Le reboisement entre dans le cadre de la Journée nationale de l’arbre au Burkina Faso instituée par le Conseil des ministres en sa séance du 24 juillet 2018.

Elle est à sa première édition au Sud-ouest et est placée sous le thème : «Arbre et éducation pour une économie verte».

Lactivité a regroupé les populations et les pouvoirs publics de la région.

De l’avis du gouverneur du Sud-ouest, Tagsséba Nitiéma, cette mobilisation vise «à relever les défis majeurs que sont la conservation de la biodiversité, la lutte contre le dérèglement climatique, la sécurité alimentaire et l’amélioration du cadre de vie».

Il a expliqué que «la décision du gouvernement d’instituer une journée de l’arbre vise à susciter une participation citoyenne à la restauration du  couvert végétal par des actions  de plantation, d’entretien et de protection d’arbres».

«Cela pour permettre d’assurer la gestion durable des ressources naturelles et environnementales», a-t-il affirmé.

Selon le directeur en charge de l’Environnement du Sud-ouest, Kirsi Evrad Sayouba Ouédraogo, de par sa position (côté Est de la ville), «le site peut constituer une barrière contre les épidémies et bénéficier de l’attention des collectivités, des coutumiers et des associations».

«En plus de cela, il offre d’autres services et peut être aménagé à l’image du Parc Bangréwéogo (espace boisé de Ouagadougou) pour les loisirs et l’éducation», a-t-il déclaré.

Le porte-parole des Dozos de la province du Poni, Nouhoun Palenfo a remercié les autorités pour le choix de leur site sacré pour cette plantation d’arbres.

«Planter un arbre, c’est faire œuvre utile et c’est aussi une occasion de se consacrer à la stratégie de développement durable», a-t-il affirmé.

Nouhoun Palenfo a rassuré que l’espace reboisé sera «protégé par les riverains, les  coutumiers et les membres de l’association Dozos».

Agence d’information du Burkina

EY/WIS/ak

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *