.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Fête de l’indépendance du Burkina: déclaration de l’UDB/R


Résultat de recherche d'images pour "udb/r"L’Union Démocratique Burkinabè pour la Renaissance (UDB/R) œuvrant pour la construction d’une Afrique fédérale et solidaire des peuples et des régions souhaite un joyeux anniversaire de l’accession à l’indépendance à tous les pays africains qui ont, il y a cinquante-neuf ans et plus pris leur indépendance.

Peuple africain des villes et des campagnes, nos différents pays viennent d’accéder à leurs cinquante neuvième années d’indépendance. Ces différents anniversaires vont-ils se manifester sous le sceau d’un réveil réel de nos dirigeants vers une planification économique qui ouvrira les portes d’un développement à grande échelle. A cet effet, le Président Russe VLADMIR Poutine donne des lueurs d’espoir aux populations africaines en déclarant que : « l’Afrique est mille fois plus riche que l’Europe en sous–sol, mais aussi mille fois plus pauvre que l’Europe en développement .Il suffit seulement que les dirigeants Africains créent leur propre monnaie et une monnaie générale, je vous en donne ma parole que l’Europe émigrera vers l’Afrique. »

A propos de cette monnaie, Luc Michel un Géopoliticien français, trouve que la question de la nouvelle monnaie de la CEDAO est une mise en scène qui a pour but d’endormir davantage les Africains de la zone franc CFA. Il poursuit en précisant que cette question comportait deux plans. Le plan A consistait à remanier le franc CFA et le plan B serait la création de la monnaie unique de la CEDEAO.  Pour ce faire des pays comme le Sénégal, la Cote d’Ivoire, le Rwanda, le Maroc, le Ghana sont mis à contribution pour la mise en œuvre du nouveau massacre des économies africaines.

Quel que soit le plan, l’UDB/R S’indigne du fait que les dirigeants des pays africains de la CEDEAO accompagnent l’hexagone dans son sombre projet monétaire d’il y a 75 ans au mépris de leurs populations. Si cela s’avérait, il y a des raisons de croire que les bourreaux des peuples africains sont leurs propres dirigeants. L’heure de l’affranchissement des peuples africains a sonné et quiconque se mettrait au travers de cet appel de la liberté économique et sociale se verra désavouer par les siens.

L’Union Démocratique Burkinabè pour la Renaissance (UDB/R) tout en souhaitant joyeux Anniversaire aux peuples Africains dans sa globalité, s’inquiète du sort réservé aux populations du G5 qui se meurent chaque jour. En cette date anniversaire nos populations se déplacent d’une ville à d’autres villes, fuyant la terreur des terroristes pour s’abriter sous le regard impuissant d’une structure sans ressources conséquentes pour agir.

A toute cette population en souffrance, l’UDB/R Compatit avec vous et interpelle les grandes puissances à délier le cordon de la bourse pour accompagner le projet. Autrement dit, nous invitons les Etats du G5 Sahel à signer des accords sécuritaires avec la Russie et la chine dans un délai raisonnable.

Au moment où nos populations souffrent d’insécurité, voilà qu’un autre front s’ouvre : celui de la monnaie. Laquelle monnaie a permis à l’hexagone de maintenir les peuples africains sous esclavage pendant soixante-quinze années. L’heure du renouvellement du contrat d’esclavage doit s’effectuer en 2020. L’hexagone nous devance avec des propositions et s’insurgent en maître chanteur.

L’UDB/R demande aux chefs d’Etat d’être très vigilants par rapport au renouvellement de la monnaie. Comme cela y va de l’intérêt de la France, qu’elle finance un référendum global dans les cinquante-deux Etats et les peuples s’exprimeront face à ce nouveau contrat de l’esclavage du vingt un siècle.

L’UDB/R condamne et rejette tout nouveau contrat monétaire qui maintiendrait nos populations dans un assujettissement d’un siècle encore. Pour ce faire, elle propose que des fora nationaux se tiennent dans les pays, impliquant les experts en la matière pour éclairer la lanterne des populations sur les tenants et les aboutissants de cette nouvelle monnaie avant tout référendum.

Peuple Africain des villes et des campagnes où avons-nous caché cette solidarité de notre culture ? Que devient alors la coopération sud – sud ? Si cette coopération va juste se limiter au niveau économique et social, elle n’en vaut pas la peine. A quoi servent toutes ces grandes institutions Africaines telles que l’UA, LA CEDEAO et autres ? La question du terrorisme en Afrique doit se régler par les africains.

L’UDB/R tient à féliciter et encourager la nouvelle génération des professeurs titulaires d’Afrique qui ont opté pour l’ultime combat du Développement Humain Durable. En effet cette génération a rompu avec les anciennes philosophies où l’on avait l’habitude de déclarer que je suis seul dans mon domaine. Vous êtes des dignes fils du continent et sachez que toutes les difficultés que vous bravez, les sacrifices que vous consentez pour encadrer vos doctorants, dans vos différents laboratoires seront récompensés par vos peuples.

L’UDB/R souhaite un joyeux anniversaire à tous les acteurs Africains qui œuvrent pour la libération de l’Afrique dans son ensemble.

Vive la démocratie participative

Vive l’Afrique en mouvement pour son réveil,

Pour une Afrique Unie et Prospère en avant !!!!!!!!!!

                                                                                                                                                      Le Président de l’UDB/R

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *