.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Journée mondiale de la population 2019: déclaration du ministre burkinabé des Finances


DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT A L’OCCASION DE LA JOURNEE MONDIALE DE LA POPULATION (JMP) 2019

Comme chaque année, le 11 juillet marque la célébration de la Journée Mondiale de la Population. C’est l’occasion de rappeler que les questions de population sont au cœur de la promotion des droits humains et d’un développement durable inclusif.

Ce 11 juillet 2019, la communauté internationale, célèbre la 29e Journée Mondiale de la Population sous le thème « 25 ans de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) : Regard rétrospectif et perspectif ». En effet, l’année 2019 marque le vingt- cinquième anniversaire de la CIPD et la communauté internationale se réunira en novembre prochain à Nairobi pour examiner la mise en œuvre de son programme d’actions et dégager des perspectives. A cet effet, le pays a élaboré son rapport CIPD+25 qui sera consolidé avec ceux des autres pays africains pour évaluer la marche du continent vers l’atteinte des objectifs de la CIPD.

Le thème de la JMP 2019, est également en phase avec l’option de planification du développement du Burkina Faso axée sur les résultats. Ainsi, le pays a développé des outils pour mesurer régulièrement les performances des actions publiques.

En rappel, la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD) a réuni au Caire du 5 au 13 septembre 1994, 179 Etats dont le Burkina Faso. A cette occasion, les gouvernements ont convenu à travers le Programme d’actions (PA/CIPD) que tous les êtres humains ont droit à une vie saine et productive, sans discrimination, et que la promotion des droits individuels et la dignité sont primordiales pour la croissance économique et le développement durable.

Le Burkina Faso s’est approprié les objectifs et recommandations du PA/CIPD en prenant des mesures et mettant en œuvre des actions qui ont contribué à améliorer les conditions de vie des populations. Ces mesures et actions ont permis entre autres de favoriser une croissance économique soutenue en moyenne de 6,1% entre 1994 et 2018. L’incidence de la pauvreté a baissé de 4,4 points passant de 44,5% en 1994 à 40,1% en 2014. On note également une amélioration du taux brut de scolarisation au primaire qui est passé de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 avec un indice de parité de 1,01 en 2017. Des progrès notables ont été enregistrés aussi dans le domaine de la santé au regard de la baisse tendancielle de la mortalité maternelle qui est passée de 484 décès maternelles pour 100 000 naissances vivantes en 1994 à 330 en 2015 mais aussi du quotient de mortalité infanto- juvénile estimé à 81,7‰ en 2015 contre  187‰ en 1993.

La mise en œuvre du Programme d’action de la CIPD a été soutenue par une volonté politique remarquable. La révision de la politique nationale de population pour l’adapter aux nouvelles orientations du PA/CIPD, l’adoption de la loi n°049-2005/AN portant sur la santé de la reproduction, l’adoption en 2016 de la mesure de gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans, la création d’une ligne budgétaire pour l’achat des produits contraceptifs, l’effectivité  de la gratuité de la planification familiale à compter du  1er juin 2019 ainsi que la prise en compte de la  thématique « population » dans les discours officiels, etc. sont autant d’actions qui montrent la volonté politique d’opérationnaliser le PA/CIPD.

En dépit des progrès enregistrés, de nombreux défis restent à être relevés  notamment la réalisation d’une croissance soutenue pro-pauvre, l’accès universel à l’éducation, l’opérationnalisation effective de la couverture sanitaire universelle, l’accélération de la transition démographique et la capture du dividende démographique dans les meilleurs délais, etc. Tous ces défis sont pris en compte dans le Plan national de développement économique et social (PNDES) à travers les axes stratégiques 2 « développer le capital humain » et 3 « « dynamiser les secteurs porteurs pour l’économie et les emplois ». Ceux-ci doivent être le  creuset de tous les efforts pour améliorer la qualité de vie des populations.

L’édition 2019 de la JMP coïncide avec le forum de haut niveau d’examen des objectifs de développement durable (ODD). Au regard de l’engagement du Burkina Faso pour ce forum notamment la présentation du rapport volontaire, la commémoration officielle de la Journée mondiale de la Population 2019 aura lieu le 30 juillet 2019 à Ouagadougou.

J’invite donc les populations des villes et des campagnes à prendre activement part aux activités commémoratives de la journée mondiale de la population. Aussi, je formule le vœu que les actions et les réflexions menées dans le cadre de la commémoration puissent contribuer sans doute à consolider les sillons déjà tracés vers l’atteinte de nos objectifs en matière de capture du dividende démographique et d’amélioration de la qualité de vie des populations.

Bonne célébration du 11 juillet 2019 !

Plein succès aux différentes réflexions et actions entreprises dans ce cadre !

 

Lassané KABORE

Chevalier de l’Ordre National

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *