.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Culture du mil: les Chinois dispensent de nouvelles pratiques agricoles aux Burkinabé


La formation organisée par les experts chinois du projet Mil au profit d’une cinquantaine de producteurs du 03 au 09 septembre 2020 au siège du Programme de Coopération Agricole Burkina Faso/République Populaire de Chine (PCA/BF-RPC) a effectivement pris fin à la date prévue. Elle a visé la vulgarisation  des savoir-faire  sur la culture du mil par un partage d’expériences. La formation a été assurée par 11 experts chinois et 01 spécialiste agricole burkinabé. Elle a concerné entre autres les thèmes suivants: la production de plantes contre les ravageurs, la sélection des semences, l’utilisation des engins agricoles et la gestion de l’engrais et de l’eau dans les champs.les nouvelles pratiques agricoles, surtout l’amélioration de la production céréalière. Les participants ont découverts de nouvelles variétés telles que le mil perlé, le  mil chinois, le supersosat

Au cours de la cérémonie de clôture, les experts chinois ont exprimé toute leur volonté et leur engagement à poursuivre la démonstration de la culture du mil au Burkina au regard, non seulement des résultats atteints, mais aussi de la disponibilité des autorités  et des producteurs à les accompagner.
Docteur  Zhao Hanqing, Directeur général adjoint de CGCOC Agriculture Developpement LTD, assisté du chef du projet mil, monsieur  Xu Guoxin ,a rassuré  les participants que le projet va se poursuivre avec des possibilités de tenir d’autres sessions de formation à l’avenir. A  propos, les participants  ont formulé le vœu que des prochaines sessions de formation soient organisées à leur intention  sur l’utilisation des machines et des matériels de laboratoire, la technique post récolte , notamment le battage et la vannage.

De son côté, Sanou Gaoussou, coordonnateur du Programme de Coopération agricole Burkina Faso-République Populaire de Chine (PCA/BF-RPC) a invité les participants à mettre les connaissances apprises  sur le terrain dès leur retour. Pour lui, la mise en place du projet mil est une vraie opportunité que la République populaire de Chine offre au Burkina pour booster sa production de mil, et les producteurs et techniciens qui ont  eu la chance d’être formés par les experts chinois devraient tout mettre en oeuvre pour devenir de véritables ambassadeurs du mil au Burkina.

La cérémonie de clôture a également servi de cadre pour récompenser les meilleurs participants évalués sur la base de la participation active, de la l’assiduité, de la ponctualité,etc.

Monsieur Zorom Ibrahim de Komki Ipala, région du centre a remporté le premier prix. Il n’a pas manqué de se prononcer sur le projet mil. Pour lui, c’est un projet promoteur pour les vaillantes population du Burkina. Il a expliqué que la précision est l’une des techniques utilisées par les Chinois, ce qui fait gagner en temps pour exploiter de grandes superficies, une technique qu’il recommande vivement aux producteurs burkinabé. Une remise d’attestation sa mis fin à la cérémonie

Jérôme KABORE

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *