.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Crise à Hong Kong: des émeutiers manipulés par des puissances étrangères pour contenir la Chine


L’ambassade de la République populaire de Chine au Burkina a organisé une conférence de presse sur animé une conférence de presse le vendredi 18 octobre 2019 sur la situation à Hong Kong. Elle a été animée par monsieur Xu Fei, Chargé d’Affaire de l’Ambassade. l’objectif recherché était de permettre à l’opinion nationale et internationale de mieux cerner les contours de la crise que traverse la Région administrative spéciale de Hong Kong de la République populaire de Chine à travers des informations précises. En effet, depuis plus de trois mois, des manifestants vêtus de noir et armés de lances bricolées, de cocktails Molotov, de briques et de bâtons ont endommagé des installations publiques, agressé des passants et perturbé l’ordre public, menaçant la sécurité des habitants de Hong Kong. Le bilan est incroyable:de juin à août 2019: 177 policiers blessés, plusieurs civils agressés et blessés, d’importants dégâts matériels et l’économie de Hong Kong en chute libre.

Xu Fei, Chargé d’affaire de l’ambassade de Chine au Burkina: « La Chine ne cédera jamais aux menaces extérieures sur les questions qui concernent la souveraineté de notre pays « 

Mais quelle est l’origine  de cette crise? A cette question, Monsieur Xu Fei, Chargé d’Affaire de l’Ambassade de la République populaire de Chine au Burkina, répond: » cette crise remonte en 2018. A cette date un jeune hongkongais assassine sa copine pendant leur tourisme à Taïwan et se réfugie en Hong Kong. Il ne peut pas être jugé à Hong Kong pour un meurtre commis en Taïwan et par manque d’accord de coopération judicaire, il ne pouvait pas non plus être extradé. C’est ainsi que la Cheffe de l’exécutif de Hong Kong, Carrie Lam introduit un projet de loi au conseil législatif pour que l’extradition puisse couvrir plus de pays et de régions, y compris l’île de Taiwan et le Mainland de la Chine. La cheffe de l’exécutif a bien discuté avec les représentants des différents niveaux pendant longtemps; »  C’est cette situation que les pro démocratie ont exploité, pour convaincre une partie de la population hongkongaise que cette loi vise à renforcer la gouvernance du parti communiste chinois à Hong Kong en extradant les opposants politiques au Mainland. On comprend donc pourquoi malgré le retrait du projet de loi par la suite, la violence s’est poursuivie. Monsieur Xu Fei a tenu à exposer les raisons cachées et méconnues par beaucoup de personnes. De façon précise, il a expliqué qu’il y a des  mains  étrangères occidentales bien visibles derrière la crise à Hong Kong :

Une diplomate occidentale rencontrant les leaders de la manifestation

« Les anciens colonisateurs n’ont jamais cessé d’intervenir dans les affaires internes de Hong Kong, en propageant les rumeurs déshonorant l’image de la patrie, provoquant des doutes des citoyens hongkongais sur le gouvernement central et fomentant des puissances séparatistes à Hong Kong. Depuis le début des manifestations violentes, les puissances occidentales ne cessent d’apporter leur soutien aux émeutiers. Des diplomates américains ont été aperçus en public avec des leaders de la contestation. Le Drapeau Chinois a été profané par le manifestants qui brandissaient le drapeau américain » a-t-il soutenu. Plusieurs preuves militent en faveur des propos de monsieur Xu Fei.  A titre d’exemples, le 26 Septembre 2019 des comités de la Chambre des représentants et du Sénat des Etats-Unis approuvent la Loi 2019 sur les droits de l’homme et la démocratie de Hong Kong. Des politiciens américains disent clairement que le Département d’Etat doit permettre aux résidents qualifiés de Hong Kong d’obtenir le visa, même si les postulants ont été arrêtés pour avoir participé à une protestation non violente supportant les droits de l’homme ou la règle de la loi. Cela révèle  des intentions de puissances étrangères, notamment les Etats -Unis d’utiliser Hong Kong comme pion pour contenir la Chine afin de privilégier leurs propres intérêts politiques et économiques. Dans tous les cas, la Chine prendra toutes ses responsabilités et ne cédera jamais aux menaces extérieures sur les questions qui concernent la souveraineté de son territoire à en croire monsieur Xu Fei. Il a rappelé que la Chine défendra avec la dernière énergie l’intégrité de son territoire selon le principe « un pays, deux systèmes »

Pour mémoire, Hong Kong est un territoire chinois, autrefois sous domination coloniale britannique depuis 1842 et rétrocédée à la Chine en 1997. Officiellement ce territoire est appelé Région administrative spéciale de Hong Kong de la République populaire de Chine. le Gouvernement hongkongais est dirigé par Madame Carrie LAM

Marie Jérôme KABORE

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *