.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Côte d’Ivoire: Hamed Bakayoko annonce une nouvelle armée avant 2020


L’armée ivoirienne aura un nouveau visage, à compter du mois d’août. C’est ce qu’a laissé entendre Hamed Bakayoko, ministre d’ Etat, ministre de la Défense lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à l’École militaire préparatoire technique (EMPT) de Bingerville.

Hamed Bakayoko annonce une nouvelle armée

Dès le mois d’août, l’armée ivoirienne revêtira de nouveaux habits. L’annonce a été faite par Hamed Bakayoko le lundi 22 juillet 2019. Le ministre d’Etat, ministre de la Défense prenait part à la cérémonie de baptême et de remise de prix aux meilleurs élèves de la 73e promotion de l’École militaire préparatoire technique. « Il s’agira de présenter la nouvelle image de l’armée de Côte d’Ivoire, qui est l’image d’une armée au service de la nation, une armée qui rassure et qui protège les Ivoiriens. C’est important. Chaque pays a besoin de puiser sa fierté dans son armée », a déclaré le maire de la commune d’Abobo.

Lorsqu’il a pris la tête du ministère de la Défense le 19 juillet 2017, Hamed Bakayoko n’a pas caché son désir de réformer l’armée ivoirienne profondément marquée par la crise postélectorale de 2010-2011, mais aussi par la rébellion de 2002. On se rappelle qu’au cours d’une interview accordée au Centre d’information et de communication gouvernementale en 2018, le « Golden Boy » avait déterminé trois défis majeurs.

Hamed Bakayoko avait soulevé le vieillissement de l’effectif de l’armée, le déficit de formation au sein de l’armée et les conditions de vie et de travail. L’ancien ministre de l’Intérieur s’est réjoui de la mise en œuvre de la loi sur la programmation militaire. « Le bilan à mi-parcours est positif à bien des égards. Tout d’abord, parce que cette loi a engendré une nouvelle et unique chaine de commandement. En outre, une ordonnance relative à l’exécution des sanctions disciplinaires, telles que les radiations, a été signée et mise à exécution. Ensuite, deux opérations de départs volontaires ont permis le retrait des effectifs de 3 157 soldats (991 en 2017 et 2 166 en 2018) », a-t-il noté.

Afrique-sur7.fr

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *