.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Côte d’Ivoire: 20% des infrastructures construites n’ont pas respecté les règles de passation de marché


Côte d'Ivoire/ Bonne gouvernance -Révélation :20% des infrastructures construites sans respecter les règles de passation de marchéGrandement dégradé sous Laurent Gbagbo, le réseau routier de Côte d’Ivoire connaît une réelle embellie depuis l’arrivée au pouvoir d’Alassane Ouattara. Mais comment se fait la passation des marchés ayant abouti à la construction de ces routes et ponts ? En d’autres termes, la procédure en vigueur en matière de passation de marché est-elle respectée ? C’est ce qu’a voulu savoir l’Agence nationale de régulation des marchés publics( Anrmp) en commanditant un audit.
L’enquête a porté sur 40 ouvrages publics, construits entre 2003 et 2017 c’est-à-dire sous le pouvoir des régimes Gbagbo et Ouattara. Ces 40 infrastructures publiques ont coûté au contribuable la somme de 606 milliards Fcfa. Il ressort de cet audit qu’une partie non négligeable des marchés passés pour la réalisation de ces infrastructures l’a été en violation de la procédure de passation des marchés publics en vigueur.
Le rapport révèle, en effet, que la construction de 5 des 40 ouvrages audités n’a pas respecté rigoureusement les canons édictés en la matière. « Les procédures de passation des marchés publics de 5 ouvrages sur les 40 étudiés, soit 12,5% des ouvrages audités, sont non conformes aux dispositions du code des marchés publics », dénoncent les auteurs du rapport.
Ceux-ci révèlent notamment que, sur les 606 milliards Fcfa injectés dans ces infrastructures socioéconomiques, 177, 5 milliards Fcfa, soit près de 30% de cet argent, l’ont été suite à un marché de gré à gré. Ce qui peut conduire à prendre des libertés par rapport au respect des normes de passation de marché.
Chose rassurante toutefois, le même rapport souligne que « les procédures de passation des marchés de 32 ouvrages, soit 80% des ouvrages audités, sont conformes aux dispositions du Code des marchés public ». Globalement donc, la construction des ouvrages publics se fait dans le respect des normes.
Rappelons que l’Arnmp a été créée le 27 juin 2018 par Alassane Ouattara pour vérifier la régularité de la passation des marchés et ainsi contribuer à renforcer la bonne gouvernance. Source: Karine Koré/lebanco.net
Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *