.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Chine: la région autonome ouïgoure du Xinjiang impressionne des diplomates de l’Union africaine (vidéo)


Cette vidéo nous a été fournie par  CCTV Video News Agency  dans le cadre d’un partenariat conclu entre cette agence et tinganews.com

Une délégation d’envoyés de 16 pays africains et de l’Union africaine s’est rendue du 9 au 12 septembre dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang, une région isolée du nord-ouest de la Chine. Elle a été profondément impressionnée par les développements positifs dans la région.

Des représentants de l’Union africaine et des diplomates de pays tels que le Burundi, l’Ouganda, le Lesotho, l’Afrique du Sud, le Burkina Faso, la République du Congo, le Mozambique, la Zambie, Djibouti, le Kenya, le Sénégal, la Somalie, le Soudan, le Zimbabwe, l’Érythrée et la Namibie se sont rendus dans les villes d’Urumqi et de Turpan, où ils ont interagi avec des personnes de différents groupes ethniques.

Lors d’entretiens séparés avec la télévision centrale de Chine, ils ont hautement apprécié les réalisations du gouvernement chinois dans la promotion du développement social et économique, la sauvegarde de l’harmonie sociale et de la stabilité, l’amélioration de la vie de la population et la réduction de la pauvreté dans le Xinjiang.

Rahmat-Allah, représentant du bureau de l’Union africaine à Beijing, Mohamed Osman, s’est dit très impressionné par le développement économique et l’innovation technologique après sa visite au parc informatique du Xinjiang.

« En outre, l’une des choses les plus impressionnantes et nous apprécierons certainement ce qui est fait dans ce domaine. Je veux dire que l’économie dépend maintenant de ce type d’industries. Et les articles nous rendront la vie plus facile, plus facile qu’avant. C’est vraiment très impressionnant. Nous espérons pouvoir coopérer à cet égard avec les entreprises qui produisent ici « , a déclaré Osman.

Les diplomates ont visité des communautés et des mosquées et ont loué les efforts du gouvernement chinois pour protéger la liberté de croyance religieuse des citoyens et hériter de la culture traditionnelle des minorités ethniques.

« Le gouvernement chinois a fait de gros efforts pour renforcer la solidarité et promouvoir l’harmonie sociale. Les résultats sont vraiment impressionnants », a déclaré Martin Mbazumutima, ambassadeur du Burundi en Chine.

Les diplomates ont assisté à une exposition sur les principaux cas de terrorisme dans la région et ont visité un centre de formation professionnelle dans le district de Gaochang à Turpan.

Après avoir appris quelque chose sur les programmes, les conditions de vie et d’étude des stagiaires, les diplomates ont hautement reconnu les efforts de la Chine dans la lutte contre le terrorisme et l’élimination de l’extrémisme.

« [C’est comme une] banque de connaissances. On aide les gens à mieux connaître qu’ils ne le savaient auparavant. Et ça les aide socialement, ça les aide économiquement », a déclaré Lechoo D. Setenane, ambassadeur du Lesotho en Chine.

« Nous devons les orienter pour qu’ils suivent le bon chemin. J’ai constaté l’enthousiasme et la satisfaction des stagiaires. La formation a changé leurs idées et leur vision du monde. J’ai pris des notes lorsque je regardais des leçons sur la langue, la musique, le tourisme et d’autres cours. Je pouvais voyez ce que la Chine est avec mes yeux. J’ai trouvé que c’était très différent des reportages de certains médias. Les reportages sont pleins de mensonges « , a déclaré Issa Joseph Paré, chargé d’affaires à l’ambassade du Burkina Faso en Chine.

«Nous, les ambassadeurs d’Afrique, apprécions profondément les efforts très fructueux déployés par la province du Xinjiang pour éliminer le terrorisme. Ils ont utilisé la formation et la qualification des jeunes qui risquent de se radicaliser. Et nous pensons que les méthodes appliquées par cette province sont dans la bonne direction « , a déclaré Chrispus Kiyonga, ambassadeur de l’Ouganda en Chine.

« Le Xinjiang doit être remercié et félicité pour les mesures prises pour lutter contre le terrorisme », a déclaré Debora Balatseng, ministre plénipotentiaire de l’ambassade d’Afrique du Sud en Chine

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *