.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina: la promotion de la cohésion sociale à travers les bonnes pratiques en milieu scolaire en perspective


L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises, table et intérieurLa Semaine scolaire d’éducation à la citoyenneté (SeSECi) se tiendra du 14 au 20 octobre 2019 dans les 13 régions du Burkina dont un lancement officiel à Dédougou sous la présidence du ministre de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, le Pr Stanislas Ouaro et le co-parrainage de Paul Kaba Thiéba, ancien Premier Ministre et de Clémentine Dabiré /Binso, épouse du Premier Ministre.

A l’orée de cet important évènement, le Conseil national pour la prévention de la violence à l’école (CNPVE) a initié du 2 au 6 septembre 2019, des missions dans les régions avec pour objectif de contribuer à l’organisation de la semaine à travers des échanges avec les comités régionaux d’organisation.
Après Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Dori, c’est au tour de Dédougou d’accueillir la cérémonie officielle de lancement de cette 4e édition de la Semaine scolaire d’éducation à la citoyenneté (SeSECi), sous le thème : « Promotion de la cohésion sociale et du civisme : Comment capitaliser les bonnes pratiques en milieu scolaire ? ». A un mois de l’évènement, le comité national d’organisation qui tient des réunions périodiques depuis la fin du deuxième trimestre, s’est projeté sur le terrain à travers des missions d’échanges avec les comités régionaux pour convenir avec eux sur les orientations et les implications relatives au contenu et préciser les responsabilités.

Cette sortie régionale s’est effectuée sur quatre axes dont celui focal de la Boucle du Mouhoun, région hôte avec une équipe conduite par le Coordonnateur du Conseil national pour la prévention de la violence à l’école (CNPVE), monsieur Bassalia Diané. A Dédougou chef-lieu de la région, le comité d’organisation est déjà à un niveau avancé avec une implication des premières autorités de la région à la grande satisfaction des visiteurs.

Dans la plupart des régions, l’heure est à la réactivation des comités locaux et le passage de ces missions a donné un coup d’accélérateur aux préparatifs. Il a été notamment question de la confirmation de la tenue effective de la SeSECi à la période indiquée et de l’allocation financière aux régions pour contribuer aux charges de l’organisation. Les acteurs l’ont unanimement jugée insuffisante et relevée comme un facteur limitatif dans la prise charge des activités à mener. Mais le message de la coordination de la SeSECi a été de préciser la dynamique et l’esprit de la semaine qui est qu’à terme, les régions elles-mêmes s’approprient entièrement l’évènement de façon pérenne et autonome.

En quatre éditions déjà, de bonnes perspectives se dégagent et des régions ont su tirer leur épingle du jeu dans la mobilisation des ressources humaines, matérielles et financières pour mener à bien l’activité. En termes de contenu, des conférences publiques, des panels, des ateliers de formation, des débats télévisés, des activités sportives et culturelles, des cours sur le civisme et la citoyenneté sont prévus au cours de cette semaine à travers le pays.

Du reste, la question du civisme et de la citoyenneté est de la plus haute importance au regard de la recrudescence des actes violents et inciviques dans le milieu scolaire. La désignation des Gouverneurs des régions comme présidents des comités d’organisation et leur implication effective dans les activités, en témoignent.
Note de la DCPM/MENAPLN

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *