.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina: plus de deux millions de Burkinabè sont dans un besoin d’assistance humanitaire d’urgence


Selon Laurence Marchal Ilboudo il n’y a pas que les déplacés qui sont considérés de vulnérables mais toutes les personnes touchées par l’insécurité

Le vendredi 28 février 2020, le plan de réponse humanitaire du Burkina a été exposé par les services humanitaires de notre pays. Selon ces derniers plus de deux millions de Burkinabè sont dans un besoin d’assistance humanitaire d’urgence. Pour l’ année écoulée, sur 1,3 millions de personnes dans le besoin, 90% d’entre elles ont été assistées. Pour l’année en cours le besoin financier est évalué à 202 milliards de francs CFA et les services humanitaires espèrent apporter de l’aide à 1,8 million de Burkinabè dans les conditions vulnérables.

En février 2020, le nombre de Burkinabé déplacés étaient à 766 000. Les régions touchées par l’insécurité, sont celles du Sahel et du Centre Nord qui enregistrent le plus de personnes déplacées avec 284  000 et 384 000 personnes. Parmi ces déplacés, 916 000 sont dans un besoin urgent de survie, et 324 000 ont besoin d’abris décent. selon le conseil national de secours d’urgence et de Réhabilitation (CONASUR) et le système des nations unies au Burkina, ces besoins se manifestent entre autres au niveau alimentaire (1,2 millions de personnes), sanitaires(1,5 millions de personnes), et dans l’éducation (318 000 élèves)sont affectés.

La situation humanitaire au Burkina défie toute prévision en raison de sa volatilité. À cet effet le plan de riposte a été réaménagé au regard des réalités sur le terrain d’où pour un besoin de 122 milliards, seulement la moitié a été obtenue.

Selon la ministre de l’action humanitaire Laurence Marchal Ilboudo, il n’y a plus que les déplacés qui sont considérés comme vulnérables mais toutes les personnes qui sont touchées par l’insécurité. Elle affirme que le gouvernement est le premier acteur dans la prise en charge des déplacés. Par ailleurs, cela est possible grâce au budget qu’il dispose. <<En 2019, nous étions à 3,5 milliards comme participation de l’Etat aux besoins financiers de la réponse humanitaire>>. Elle a annoncé qu’un plan de relèvement sera bientôt lancé, afin de permettre à certaines personnes de pouvoir être plus sédentaires dans certaines zones. Car elle estime qu’il y’a de l’amélioration. Par rapport au bilan des assistances apportées aux déplacés de 2019. Pour la prise en charge alimentaire qui est primordiale,le CONASUR déclare qu’1 million 119 291 personnes ont été prises en charge. Cependant, 103 000 enfants souffrent de malnutrition.

Pour le logement 105 000 personnes ont bénéficié d’abris décents . Et au niveau éducationnel, les services humanitaires ont pris en charge 114 614 enfants .

Maïmounata Bandaogo (stagiaire)

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *