.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina: les syndicats dénoncent une remise en cause des libertés démocratiques et syndicales


Bassolma Bazié, porte parole de l’UAS (crédit Photo, Burkina 24)

Le lundi 8 juillet 2019, l’unité d’action syndicale, UAS, a animé une conférence de presse à la bourse du travail de Ouagadougou. Les responsables syndicaux de l’UAS ne sont pas du tout contents des gouvernants actuels qu’ils accusent d’avoir travaillé à « une remise en cause progressive, continue et flagrante des libertés démocratiques et syndicales ». A en croire Bassolma Bazié, si rien n’est fait, les syndicats descendront dans la rue les jours à venir pour marquer leur contentement et exiger la prise en compte de leurs préoccupations notamment le respect des libertés syndicales et des principes démocratiques, la prise de mesures conséquentes contre l’insécurité grandissante dans notre pays. Monsieur Bassolma Bazié a vivement dénoncé les manœuvres du gouvernement tendant à opposer les populations aux syndicalistes. Selon lui, en choisissant de bloquer  la révision de la loi 028 portant code du travail, le régime de Roch Marc Christian KABORE,  livre les travailleurs pieds et poings liés au patronat. Il regrette également  les nouvelles dispositions visant  à museler la presse et la liberté d’expression et réclame son retrait pur et simple de la loi liberticide.

Estelle Coulibaly, Stagiaire

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *