.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina: le gouvernement veut mettre fin à la piraterie des manuels scolaires


L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assisesLe Chargé de Mission Alphonse KEITA, représentant le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales a présidé ce jeudi 7 novembre 2019 à Ouagadougou, l’atelier de validation de la stratégie nationale de lutte contre la piraterie des manuels scolaires. C’était en présence du directeur du Centre National des Manuels et Fournitures Scolaires(CENAMAFS), Massadiamou SIRIMA.

Les manuels scolaires mis à la disposition des élèves font de plus en plus l’objet de contrefaçon, de piraterie à grande échelle. Si la piraterie était plus connue dans le milieu artistique et littéraire, force est de remarquer que les acteurs de la piraterie jettent de plus en plus leur dévolu sur les manuels scolaires. Cet état de fait compromet non seulement les efforts du gouvernement dans sa dynamique de mise en œuvre d’une éducation de qualité, de promotion de l’édition scolaire mais aussi occasionne d’énormes pertes de recettes au CENAMAFS.
A en croire le représentant du ministre, Alphonse KEITA, des textes juridiques et des structures étatiques de lutte contre la piraterie et la contrefaçon existent pour contrer ces fléaux sous toutes leurs formes, mais la spécificité du manuel scolaire exige une mise en place d’une stratégie spécifique pour préserver la fiabilité et l’intégrité de cet outil didactique.
Résultat de recherche d'images pour "manuels scolaires au burkina""C’est pourquoi, pour remédier à ce phénomène de piraterie des manuels scolaires, le CENAMAFS en collaboration avec la direction de l’Allocation des Moyens spécifiques des Structures éducatives (DAMSSE) ont élaboré un projet de stratégie de lutte contre la piraterie des manuels scolaires.
Autour de la table, les représentants des libraires, des éditeurs, des imprimeurs, du ministère de la sécurité, de la justice, de la défense, du Bureau Burkinabè des Droits d’Auteurs (BBDA), du ministère du commerce, des parents d’élèves procèdent à l’appréciation de la stratégie.
Après examen les acteurs terrain suggèrent pour une sécurité des manuels entre autres la mise à la disposition du CENAMAFS par l’Etat des moyens nécessaires à la production des manuels scolaires, l’écoulement des manuels existants, l’assainissement du milieu, l’ encadrement des structures( chaine des éditeurs, des imprimeurs et des distributeurs),la tenue des rencontres avec les différentes structures de distribution des manuels, l’implication et l’accompagnement de tous les acteurs.
DCPM/MENAPLN.

Le titre est de la Rédaction

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *