.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina Faso: Quid de l’opportunité des sanctions prises aux derniers congres du CDP ?


C’est l’objet de notre réflexion du jour, en lien avec l’actualité au Burkina Faso qui est dominée par le débat né des délibérations punitives du dernier congrès extraordinaire de l’ancien parti au pouvoir depuis sa création en février 1996 à sa chute à l’occasion des évènements de fin octobre 2014 nés de la vive querelle entre l’Opposition politique nationale, aidée par la société civile, et la majorité de l’époque aux commandes du pays, à propos du projet de modificatif de l’article 37 de la Constitution en vue de concéder un troisième mandat présidentiel consécutif au Président du Faso, en son temps, Blaise Compaoré, qui gouvernait le pays depuis octobre 1987.

Le 22 septembre 2019, en apothéose de la crise inutile imposée à la présidence du CDP, le congrès extraordinaire du parti tenu ce jour-là, prononce des exclusions et des suspensions des frondeurs contre la direction du parti.

Une procédure est dans le même temps initiée en interne pour sanctionner conséquemment celui pour qui la fronde a été déclenchée : Mr Kadré Désiré Ouédraogo.

Résultat escompté de cette action de coercition engagée contre le candidat auto proclamé à la présidentielle de 2020 en marge du CDP, au mépris total de la discipline interne au parti :

Mr Kadré Désiré Ouédraogo…REND SA DÉMISSION DU CDP, le 23 septembre 2019 !

Une vague de démissions du parti de ses suppôts, est annoncée, touchant les parlementaires de cette famille politique à l’assemblée nationale.

D’aucuns alors dans l’opinion publique, se laissent aller à un sentimentalisme malaisé dans cette ambiance d’administration conséquente des sanctions disciplinaires aux frondeurs qui, pourtant s’étaient suffisamment révélé des poisons pour la cohésion au sein du CDP.

Pourtant, oui: les mesures disciplinaires prises avec leurs effets induits immédiatement dont la série de démissions enregistrées et en cours, ne s’inscrivent que…dans l’ordre normal des choses, suivant la logique de la démarche de ces frondeurs sanctionnés fort bien à propos !

Pour vous en convaincre, bonnes gens, je vous propose de parcourir une fois encore ma réflexion faite sur cette fronde, le…23 Juin de l’année 2019 courant, à 16h41 précises, heure de France, soit 2h de moins en temps universel.

Appréciez vous-mêmes, dans les lignes qui suivent :

[    Et l’irréversibilité de la scission au sein de l’ancien parti au Pouvoir, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), se confirme ce samedi 22 Juin 2019 lors du meeting tenu à Manga, chef-lieu de la province du Zoundwéogo, en région Centre-Sud du Burkina Faso!

En effet, réagissant de « Mano à Mano » aux frondeurs suppôts de Mr Kadré Désiré OUEDRAOGO qui a déclaré le 16 Février de cette année 2019 courant sa Candidature à la présidentielle nationale de 2020 en marge du CDP dont il se réclame…membre, ô paradoxe exprimant une désinvolture irrévérencieuse à l’endroit de la présidence du parti,…

la Présidence en exercice actuel du CDP a tenu hier samedi 22 Juin 2019, comme nous le soulignions tantôt, un grand rassemblement politique public à Manga avec les militants et sympathisants de la formation politique de la région Centre-Sud du Burkina, pour clarifier à tous les membres de cette famille politique au pays des hommes intègres et partout à travers le monde,…

la réponse définitive de la Présidence du Parti aux frondeurs, suppôts de Mr Kadré Désiré OUEDRAOGO, candidat déclaré en marge du parti à la Présidentielle de 2020, dans la querelle de leadership sévissant au paroxysme de son intensité au sein de la famille politique CDP!

Pour avoir bafoué, en foulant aux pieds, la Discipline Interne au Parti,…Discipline Indispensable à la Cohésion  en son sein,…Cohésion interne qui détermine à titre principal sa survie,…

la Présidence du CDP a opté, en se conformant à la responsabilité qui est la sienne de défendre à n’importe quel prix l’Honneur et la Dignité du Parti à travers la préservation de la Discipline de son Fonctionnement Interne,…pour le REFUS DE LA COMPROMISSION aujourd’hui PRÉJUDICIABLE À LA SÉRÉNITÉ AU SEIN DE LA FAMILLE, lequel préjudice, s’il n’est conséquemment réparé, entraînera l’altération grave de la Cohésion en son sein jusqu’à causer sa mort certaine!

Ce refus de la Compromission ayant notoirement porté un coup terrible à la Cohésion se devant d’être aujourd’hui, veille des grandes consultations électorales nationales générales, dont la PRÉSIDENTIELLE DE 2020, au sein de la famille politique CDP,…la Présidence du parti l’a traduit par…

1.)

La CONFIRMATION DE L’ENTÉRINEMENT DE LA DÉMISSION DU PARTI DE Mr Kadré Désiré OUEDRAOGOdu fait de sa candidature aux présidentielles de 2020 déclarée au MÉPRIS DE LA RÈGLE DE BIENSÉANCE qui a toujours prévalu en son sein, en imposant à tous ses militants de s’abstenir de s’auto désigner candidat à une élection quelconque, pour laisser la compétence exclusive aux organes compétents du parti en la matière, d’opérer le choix des représentants de la famille politique à toute élection engageant le parti!

De cela, la conséquente directe de:

la DISQUALIFICATION DU CANDIDAT INDÉPENDANT, NÉ EN MARGE DU PARTI, Kadré Désiré OUEDRAOGO, DE PARTICIPATION AUX PRIMAIRES INTERNES AU PARTI POUR LA DÉSIGNATION DE SON REPRÉSENTANT À L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE NATIONALE DE 2020!

Deuxième décision majeure faite par la Présidence du parti hier samedi 22 Juin 2019 à Manga,…

2.)

L’annonce y faite du refus du parti de toute candidature indépendante pour incarner celle autre de la famille politique !

En plus clair:

LE CANDIDAT DU CDP À LA PRÉSIDENTIELLE NATIONALE DE 2020, SERA ISSU DE SES RANGS, INVESTI À CE TITRE SUIVANT LA PROCÉDURE À LUI INTERNE ET PROPRE DE DÉSIGNATION PRÉVALANT À CET EFFET!

Et le Président du Haut Conseil du parti, Mr Mélégué TRAORÉ de signifier alors son choix, droit indéniable à n’importe quel militant du parti, pour la désignation du Président en exercice actuel du parti, Mr Eddie KOMBOOÏGO, comme CANDIDAT DE LA FAMILLE POLITIQUE À LA PRÉSIDENTIELLE NATIONALE DE 2020!

Mr Eddie KOMBOOÏGO n’ayant, lui, en revanche fait Aucune Déclaration de Candidature à ce scrutin présidentiel national,…réservant ainsi aux organes internes au parti, compétents en la matière,…d’agir à cet effet de façon souveraine,…demeure en total respect des textes et de la discipline du parti !

Idem pour le doyen Mélégué TRAORÉ, qui n’a fait que mettre en œuvre sa liberté de préférence pour Mr Eddie KOMBOOÏGO!

Les esprits non-éclairés, à très forte propension à l’emprunt du raccourci facile pour verser dans la rhétorique inconséquente, doivent très vite se raviser pour réfréner leur ardeur hargneuse à très forte teinte haineuse, contre Mr Eddie KOMBOOÏGO et le doyen Mélégué TRAORÉ!

Qu’ils notent la DIFFÉRENCE à la fois FONDAMENTALE et FORMELLE, subsistant dans les deux déclarations de candidature qui sont et demeurent sans analogie possible!

Kadré Désiré OUEDRAOGO et ses suppôts doivent dès maintenant se préparer à un affrontement sans pitié de la part du CDP, dans la course à la Présidentielle nationale de 2020!

Ça va véritablement saigner, hélas pour le bonheur de la Majorité au Pouvoir dont les frondeurs ont ainsi fait le lit de la victoire aux élections générales nationales de 2020!

Et dire que les initiateurs de cette fronde, c’est des anciens censés incarner la Sagesse au sein du parti, pour rassembler les militants en bloc compact derrière le candidat du parti à la Présidentielle nationale de 2020!

Comme c’est écœurant, surtout que la division a été initié par ces anciens du parti à la veille de la convocation du corps électoral pour les scrutins généraux nationaux de 2020!

TRISTE, tout simplement!

Quand on sait que sont-ce les mêmes qui étaient les conseils du fondateur du parti, son Excellence le Président Blaise COMPAORÉ, au moment de la gouvernance du pays par le CDP:

OUI, ON COMPREND MIEUX POURQUOI LES ÉVÉNEMENTS DE FIN OCTOBRE 2014 SONT SURVENUS; parce qu’ils ont mal conseillé le Président COMPAORÉ.

Et au lieu de tirer les leçons qui conséquemment s’imposent de leurs erreurs: NON, les voilà encore à l’assaut, de plus belle, réussissant avec éclat à casser la Cohésion au sein du CDP!

Le dessein ultime de cet acharnement coule de source: METTRE À MORT LE PARTI, POUR RÉCUPÉRER SA BASE ÉLECTORALE!

Hum…ils auront ici en face pour leur donner la réplique:  la jeunesse militante combattante, libre et consciente, reconnaissante au fondateur du parti, en ordre de bataille actuellement pour sauver la formation politique !

Excellente suite de journée dominicale dans la PERSPICACE RESPONSABILITÉ, pour éviter de ruer sans discernement dans les brancards de…l’appréciation Non à propos! ]

Avec le recul dans le temps, juste…Trois Mois de cela aujourd’hui, la situation prévalant actuellement au sein du CDP n’est donc guère surprenante, le moins du monde !

Et l’enseignement dispensé dans cette fronde inutile contre la Présidence en exercice actuel du CDP, placée sous la responsabilité de Mr Eddie KOMBOOÏGO, j’invitais à le méditer à travers la pensée ci-dessous :

« La précipitation dans l’esprit est toujours inconsidérée et dangereuse, et dans les mouvements du corps elle est toujours ignoble et maladroite. Il y aurait dans le monde moins de goûts ridicules, de ruptures indécentes, de querelles inutiles, de procès et d’inconstances, si l’on mettait moins de précipitation dans son jugement et dans ses procédés. » 

Tribune de 

Mahamoudou SOULAMA

Consultant, Expert en Communication Politique

Aix-en-Provence, France

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *