.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina Faso: le colonel Auguste Denise Barry, soupçonné de porter  » atteinte à la sûreté de l’Etat »


Le colonel Auguste Denise Barry, le 6 novembre 2014 à Ouagadougou.
© AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO
 Au Burkina Faso, le colonel Auguste Denise Barry a été interpellé vendredi soir 29 décembre à Ouagadougou. Pour le moment, très peu d’informations filtrent sur les véritables raisons de cette interpellation, mais des sources sécuritaires affirment que l’ex-ministre de la Sécurité est soupçonné de « tentative de déstabilisation » du pouvoir en place. Pour l’heure, des auditions sont toujours en cours à la gendarmerie.

L’ex-ministre de la Sécurité est soupçonné de porter « atteinte à la sûreté de l’Etat » par des « activités subversives ». Il a été interpellé sur demande de l’agence nationale de renseignements dans la soirée de vendredi et est toujours gardé dans les locaux de la gendarmerie à Ouagadougou où son audition s’est poursuivie toute la journée.

Aucune information sur le plan de l’opération de déstabilisation dont il est accusé n’est encore divulguée. Le ministre de la Communication a confirmé l’interpellation du colonel Auguste Denise Barry, en précisant qu’il y a une « partie administrative » dans l’enquête et « peut-être qu’il y aura une partie judiciaire ». Les enquêtes et instructions se poursuivent, a-t-il ajouté.

Homme de confiance d’Isaac Zida

Ministre de la Sécurité sous la transition, le colonel Auguste Barry était considéré comme l’homme de confiance du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida alors Premier ministre. Il avait dû quitter le gouvernement suite à une crise au cours de laquelle l’ex-Régiment de sécurité présidentielle avait exigé le départ de tous les militaires du gouvernement de la transition.

La rumeur avait annoncé également sur les réseaux sociaux l’arrestation d’une militante de la société civile. Jointe par RFI, Safiatou Lopez Zongo, la présidente de la coalition Bori Bana a catégoriquement démenti et rejeté toute intention de mener des activités entrant dans le cadre de la déstabilisation du Burkina Faso.

Source: RFI

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *