.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina: des experts chinois fortement engagés pour la réalisation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.


Dans sa coopération avec l’Afrique, la chine met l’accent sur l’aide qui va lui permettre de se passer de l’aide ; autrement dit, elle préfère apprendre aux pays africains à pécher du poisson que leur donner du poisson. Dans cette dynamique, la chine  a mis en place un Projet d’assistance technique pour la démonstration du mil au Burkina Faso dont l’objectif est de contribuer à améliorer à long terme les rendements mil.

L’équipe de pilotage de ce projet a organisé un atelier de partage des résultats 2019 de la mise en œuvre du projet mil, ce vendredi 17 janvier 2020 à Ouagadougou. Cet atelier a connu la présence de Li Jiawei, représentant Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Li Jian, de Soubeiga Pascal, directeur général des productions végétales, de Zhao Hanqing, chef du projet mil et de plusieurs spécialistes et acteurs du domaine agricole.

Le projet mil est prometteur pour le Burkina ; Selon monsieur Li Jiawei, représentant Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Li Jian, le projet de démonstration de culture mil au Burkina Faso est une initiative très importante dans la coopération agricole entre la Chine et le Burkina Faso après la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays. Ce qui porte les attentes des dirigeants chinois et burkinabé. Il a relevé que les experts ont su surmonter les difficultés pendant l’hivernage avec l’accompagnement de la partie burkinabé  et s’investir pleinement dans l’amélioration des rendements de la production du mil au Burkina Faso. Ces experts ont aussi aidé dans les recherches sur la performance du secteur de la production du mil. Ils ont également organisé des formations pour partager les connaissances sur les semences, la culture et la transformation. Les experts se sont rendus sur le terrain pour encadrer les producteurs dans la culture et la production du mil.  Monsieur Li Jiawei a rappelé que l’ambassade de la République populaire de Chine au Burkina accorde une attention plus particulière au travail de l’équipe du projet mil. C’est pourquoi il a souhaité une coopération plus étroite avec la partie burkinabé pour  faciliter la mise en œuvre du projet en vue de meilleurs résultats.

La première phase du projet a été menée avec succès selon monsieur selon Zhao Hanqing, chef du projet mil.

En effet, de fin juin à début novembre 2019, l’équipe du projet d’assistance de Mil au Burkina Faso a effectué pendant la saison des pluies, des démonstrations et des essais de culture de 8 variétés de mil, organisé des sites de démonstrations pour planter et promouvoir 2 variétés et a mis en place une superficie de 110,6 hectares. La performance globale a dépassé les attentes. Pour la démonstration et les essais de culture de base de sélection, les variétés de mil importé du Nigéria et de la Chine ont un rendement élevé, la variété de mil perlé cultivé à titre expérimental a un rendement maximal de 3,2 tonnes à l’hectare. Le mil chinois planté à titre expérimental a un rendement maximal de 4,1 tonnes par hectare.

Toutefois, pour monsieur Zhao Hanqing, il était important d’organiser un cadre d’échanges et d’informations sur les résultats de la culture 2019 du mil dans le but de trouver des solutions aux éventuelles difficultés rencontrées et de conjuguer les efforts pour plus de résultats satisfaisants tant au niveau de la structuration de la filière qu’au niveau de la production, du contrôle qualité et de l’utilisation des semences de variétés améliorées. A travers cette rencontre, le Chef du projet Mil a exprimé son souhait de voir les experts chinois et burkinabé travailler ensemble dans l’objectif de mener à bien ce projet, mais aussi de promouvoir et d’avoir une meilleure qualité du secteur du mil au Burkina afin de contribuer à la sécurité alimentaire.

Le directeur général des productions végétales, Pascal Soubeiga, représentant le secrétaire général du ministère de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles s’est réjoui de la mise en œuvre de ce projet par le gouvernement de la République populaire de Chine qui permet de booster la production de mil au Burkina Faso. Il a vivement remercié les autorités de la République populaire de Chine qui accordent une place importante à l’agriculture depuis rétablissement des de la coopération sino-burkinabé le 26 mai 2018. Il a aussi salué l’équipe de l’assistance technique qui a entamé avec succès au cours de la campagne agricole 2019-2020, la conduite de la première phase du projet de démonstration du mil au Burkina. Pour lui, les performances auxquelles ce projet est parvenu démontrent l’engagement très fort  des Chinois auprès de leurs frères burkinabé pour  la réalisation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

On retient que le projet consiste à mettre en place une base de préparation de semences d’une superficie de 65 hectares à Loumbila, dans la province de l’Oubritenga, implanter un centre de recherche sino-burkinabé sur le mil en s’appuyant sur ladite base, identifier 10 sites pour la culture et la démonstration de mil d’origine chinoise à haut rendement, former le personnel burkinabé et  fournir le matériel agricole nécessaire.

Pour cette campagne agricole 2019-2020, la conduite des démonstrations de mil s’est déroulée dans trois régions à savoir les Hauts-Bassins, le Centre-Est et le Centre-Sud. Aussi au cours de cette même campagne, le projet a emblavé 55 hectares de tests de démonstration des variétés SUPERSOSAT et SOSAT dans les communes de Bama, de Tiébélé et de Koupéla et 55,6hectares de mil perlé et de variété de mil chinois en collaboration avec l’Institut de l’Environnement et Recherches Agricoles (INERA) dans la ferme semencière de Loumbila. Le constat qui se dégage est que le mil chinois présente une résistance élevée à la maladie charbon la plus grave des maladies locale.

Jérôme KABORE

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *