.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

32e Tour du Faso: l’Angolais Manuel Dario finit en jaune


Le Burkinabè Bachirou Nikiéma a remporté la dixième et dernière étape du 32e Tour cycliste international du Faso, courue le dimanche 3 novembre 2019 entre Kombissiri et Ouagadougou sur 100,6 km y compris un circuit bouclé onze fois à l’intérieur de la ville. Mais l’Angolais Manuel Antonio Dario, grand vainqueur du tour, enfile le maillot jaune.

Avec une vitesse moyenne historique de 48,17 km/h, Bachirou Nikiéma a été le premier à franchir la ligne d’arrivée devant le président du Faso, le dimanche 3 novembre 2019 au terme de la dixième et dernière étape du 32e Tour du Faso. L’Etalon cycliste a bouclé les 100,6 km en 2h 5min 18 secondes. Il est suivi du Néerlandais Peter Merx et Abou Sanogo de la Côte d’Ivoire. Des 87 coureurs à l’entame de la compétition, 73 ont pris le départ de cette ultime étape à Kombissiri, dans la région du Centre-Sud. C’est un peloton étiré et à vive allure qui a avalé rapidement les premiers kilomètres. La première tentative d’échappée intervient après 20 minutes de course. Mais la plus importante est menée par un groupe de 5 hommes à la sortie de Koubri. L’écart d’avec le reste du groupe est de 12 secondes à l’entrée de Ouagadougou. Mais après l’échangeur du Sud, une accélération du groupe permet de réduire la distance et les cinq hommes de tête sont repris au Rond-point de la Patte d’Oie. Les Burkinabè Arouna Ilboudo et Salifou Yarbanga ainsi que le Rwandais Seth Hakizimana tentent une nouvelle fois de s’échapper à l’abordage de l’échangeur de l’Ouest. Ils réussissent un écart de 25 secondes au premier passage sur la ligne d’arrivée et au second passage, synonyme du premier point chaud, c’est le Rwandais qui devance les deux autres. Puis l’échappée est de nouveau annulée par les autres cyclistes. Le dossard 63 de l’équipe rwandaise évolue à son tour seul en tête pendant plusieurs minutes et s’adjuge le 2e sprint intermédiaire au 6e passage. Le 3e point chaud est enlevé par l’Algérien Sebastian Beyer. Le peloton se resserre et c’est dans un sprint final groupé que Bachirou Nikiéma se fait respecter. Au classement général individuel, c’est l’Angolais Manuel Antonio Dario qui a été le plus rapide et endosse le maillot jaune. Il a parcouru les 1212 km en 27h00min02 soit une vitesse moyenne de 44km/h. Il devance de 54 secondes son compatriote Bruno Araùjo et d’une minute 24 secondes le Suisse Jonas Döring. Le premier des Burkinabè, Bachirou Nikiéma, est classé 5e. Une place qui lui permet de conserver le maillot vert aux points, la 2e tunique la plus convoitée du tour. Les sprints intermédiaires ont également été remportés par les Burkinabè à travers Souleymane Koné. Le classement par équipe place en tête Bai Sicasal du Petro de Luanda (Angola) suivies de l’équipe du Rwanda puis de Embrace The World de l’Allemagne. L’équipe nationale burkinabè occupe la 4e place.

Voro KORAHIRE

……………………………………………………………………………………………………………….

Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso : «Le Tour du Faso honore notre pays»

«Je dois d’abord me satisfaire que cette 32e édition du Tour du Faso se soit déroulée dans de bonnes conditions. Je remercie l’ensemble des pays, au nombre de douze qui ont participé à cette édition malgré un contexte sécuritaire difficile.
Cela honore le Burkina Faso et montre que nous pouvons réaliser cette activité quand on tient compte que le Tour du Faso a traversé un certain nombre de régions de notre pays. Je voudrais également féliciter tous les cyclistes, en particulier ceux qui ont gagné, notamment l’Angola et la Suisse. Le Burkina Faso dans cette épreuve n’a pas démérité. C’est une compétition africaine et il faut bien que le meilleur gagne. Nous avons gagné trois étapes dont la dernière et c’est ce qui est la satisfaction du gouvernement et du peuple burkinabè. Mes félicitations vont également à l’endroit de tout le comité national d’organisation qui n’a ménagé aucun effort pour faire de ce 32e Tour du Faso un véritable succès. Longue vie au Tour et on espère que la prochaine édition sera encore plus belle.»

Propos recueillis par OACH

Adboul Service International au 32e Tour du Faso : «Nous sommes satisfait à plus de 90%», Djamila Lesieur, responsable commerciale

Adboul Service International est à sa 2e participation au Tour international du Faso. A l’heure du bilan, Djamila Lesieur, responsable commerciale, est satisfaite à plus 90% de leur participation à ce 32e Tour du Faso. «Cela fait notre 2e participation.
L’année dernière, nous étions en prospection. Cette année, nous avons décidé de parrainer le maillot du premier Burkinabè à chaque arrivée et aussi l’étape, Bobo-Dioulasso-Diébougou qui a souri d’ailleurs au Burkina Faso. Je peux dire que Abdoul Service International a porté chance aux cyclistes burkinabè » a avoué la responsable commerciale. Sur le Tour, les commerciaux de Abdoul Service International ont communié avec les populations des différentes localités traversées à travers une communication sur les offres, selon Djamila Lesieur. «L’année prochaine Abdoul Service International sera sur le Tour avec d’autres ambitions de parrainage des maillots les plus convoités»a-t-elle conclu.

Ollo Aimé Césaire HIEN/ Sidwaya

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *