.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Burkina: le programme présidentiel « un étudiant, un ordinateur » se concrétise


Le jeudi 30 avril 2020 à Ouagadougou au sein de l’université Joseph Ki Zerbo, le ministre de l’enseignement supérieur de la recherche scientifique et de l’innovation Alkassom MAIGA procédait au lancement du projet <<un étudiant un ordinateur>>,l’un des programmes de campagne du président Roch Marc Kaboré.

Un mois après, ce projet est devenu une réalité. En effet, le jeudi 28 mai 2020, a eu lieu à Ouagadougou la cérémonie de remise officielle des premiers ordinateurs du programme présidentiel « un étudiant-un ordinateur ». 14 ordinateurs ont été remis à des étudiants, déjà inscrits audit programme.

Pour bénéficier de ce projet, il faut être un étudiant de niveau licence,  souscrire sur la plateforme Campusfaso et payer sa quotité qui s’élève à 40% du coût de l’ordinateur. Il a la possibilité de payer sa quotité au comptant ou de contracter un prêt avec la banque partenaire du FONER ou du CIOSPB. Toutefois un étudiant n’a droit qu’à un seul ordinateur.

Pour cette première édition, on note que 25 013 ordinateurs sont disponibles pour la période 2020-2021. Près de 1 000 étudiants ont déjà payé pour avoir leurs ordinateurs et la plateforme enregistre plus de 10 000 inscrits depuis le 12 mai 2020

Le Professeur Alkhassoum Maiga a indiqué dans son discours que l’objectif de ce plan est d’améliorer la qualité des enseignements et des apprentissages au pays des Hommes intègres. Il a précisé que son département ne peut pas rester en marge de la révolution du numérique. « L’accès à un ordinateur et à la connectivité facilite la recherche des connaissances. Il aide également l’instruction à distance »a-t-il précisé

Le ministre en charge de l’enseignement supérieur, Alkassoum Maïga :
« Un étudiant a droit un seul ordinateur ».

Selon le ministre Maiga, le projet « un étudiant, un ordinateur » n’est pas une opération ponctuelle qui va s’arrêter.Les 40% que les étudiants  reversent seront réinjectés pour encore subventionner une deuxième édition ». A l’en croire,le programme va s’étendre aux étudiants vulnérables des universités privées. « Nous allons faire un recensement des étudiants vulnérables dans les universités privées. Et un millier d’ordinateurs sera réservé pour les universités privées », a-t-il précisé.

Ce programme a été salué par le président de l’université Joseph-Ki-Zerbo, Rabiou Cissé, de même que les étudiants. Pour le président de l’Université, outre la modernisation de l’environnement de l’apprentissage, ce programme constitue un levier important pour l’innovation. Quant au représentant des étudiants, Antoine Toé, il a, au nom de ses camarades, remercié le gouvernement pour son accompagnement et souligné que cette opportunité vient favoriser l’accès aux cours en ligne, les recherches d’informations.

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *