.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Journée mondiale de l’Afrique : l’hommage de l’ambassade de Cuba à Thomas Sankara


L’ambassadrice de Cuba au Burkina Faso, Nadieska Navarro Barro, a rendu hommage au président Thomas Sankara.

L’ambassadrice de Cuba au Burkina Faso, Nadieska Navarro Barro, a déposé une gerbe de fleurs au Mémorial Thomas Sankara, en hommage au père de la Révolution burkinabè, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’Afrique.

Le 25 mai 2020 marque le 57e anniversaire de la signature des accords de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA), aujourd’hui Union africaine. Pour célébrer cette Journée mondiale de l’Afrique, l’ambassadrice de Cuba au Burkina Faso, Nadieska Navarro Barro, a déposé une gerbe de fleurs au pied de la statue Thomas Sankara, sur le site du mémorial qui porte son nom, au sein du Conseil de l’entente à Ouagadougou.

Pour la diplomate cubaine, la Journée mondiale de l’Afrique est une date «très importante » pour l’histoire du continent et du monde entier.

Pour la diplomate, Thomas Sankara est un grand ami de Cuba.

« A Cuba, on fête cette Journée parce que nous pensons que le succès de l’Afrique, c’est notre propre succès », a-t-elle dit. Elle a poursuivi que le 25 mai de chaque année rend non seulement hommage aux différents chefs d’Etat qui se sont réunis pour créer l’organisation, mais aussi à tous les hommes et femmes de l’Afrique qui ont ouvert la voie de l’indépendance, de l’unité et du développement du continent.

« C’est pourquoi, nous rendons hommage au président Sankara, un grand homme qui a changé l’histoire du Burkina Faso et de l’Afrique, en quelques années seulement », a-t-elle soutenu. Pour Nadieska Navarro Barro, le père de la Révolution burkinabè était un « grand ami de Cuba », spécialement de feu le Commandante en chef, Fidel Castro.

Elle en veut pour preuve, la visite « historique » effectuée par Thomas Sankara en 1984 à Cuba, au cours de laquelle, il a reçu des mains de Fidel Castro, la médaille de l’Ordre de José Marti, la décoration la plus importante que Cuba accorde aux personnalités.
Après le dépôt de gerbe de fleurs, l’ambassadrice cubaine a planté un manguier sur le site du mémorial avant de visiter les lieux où le père de la Révolution burkinabè est tombé, le 15 octobre 1987.Source: Sidwaya

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *