.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Fonction publique: 40 diplômes « douteux » détectés


Fonction publique: 40 diplômes « douteux » détectés - Quotidien SidwayaL’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu, le mercredi 16 septembre 2020 à Ouagadougou, sous la présidence du Chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. Plusieurs dossiers étaient sur la table du gouvernement.

L’exécutif burkinabè poursuit sa traque des agents frauduleusement admis au sein de l’administration publique. Le Conseil des ministres tenu, le mercredi 16 septembre 2020, sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, a statué sur la question. Il ressort, selon le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango, Porte-parole du gouvernement par intérim, que sur une première étape de 73 835 diplômes contrôlés soit près 40% des agents de l’Etat, 561 diplômes nécessitent un contrôle approfondi. 40 diplômes sont jugés douteux. Au regard de cette situation le conseil a autorisé, selon le ministre Sango, la saisine de l’Autorité supérieure de contrôle de l’Etat et de lutte contre la corruption en vue d’un examen approfondi des 601 diplômes concernés. Le conseil a délibéré sur plusieurs dossiers. Il a adopté un rapport relatif aux conclusions de quatre marchés par la procédure d’entente directe pour l’acquisition d’effets d’habillement au profit du ministère en charge de la sécurité. « Le montant total des acquisitions s’élève à plus de 2 milliards 140 millions FCFA toutes taxes comprises. L’ensemble des marchés est prévu pour être exécuté sur le budget exercice 2020 et un délai d’exécution de 150 jours pour chaque lot », a expliqué le porte-parole par interim du gouvernement. L’exécutif a aussi adopté un rapport relatif aux résultats de dépouillement des offres reçues dans le cadre de la demande de proposition pour le recrutement des bureaux d’étude pour la réalisation de prospections géophysiques visant la caractérisation des aquifères de la zone sédimentaire de l’Ouest du Burkina au profit du programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement. Outre l’adoption des rapports, les ministres ont adopté deux décrets. Le premier porte sur la naturalisation de 166 personnes vivant au Burkina et remplissant les conditions et le second autorise la perception de recettes sur les prestations liées aux activités socio-éducatives au pays des Hommes intègres. Deux avant-projets de loi ont été examinés et adoptés à ce conclave hebdomadaire. L’un porte sur le régime de sécurité sociale applicable aux travailleurs salariés et assimilés au Burkina. Il vise à contribuer au renforcement de la protection sociale. Le deuxième porte sur un régime de sécurité sociale applicable aux agents publics de l’Etat au Burkina. La participation du président du Faso au sommet extraordinaire de la CEDEAO, tenu le 15 septembre 2020 à Acra, a été à l’ordre jour. Du point fait par le porte-voix du gouvernement, l’on retient que les dirigeants de l’espace ont examiné l’état d’avancement des concertations entre les acteurs en vue d’une conduite de la transition au Mali. Le volet sanitaire n’a pas été occulté à ce conseil des ministres. Un bilan de la gestion de la pandémie de la COVID-19 et les actions mises en œuvre pour contrer sa propagation ont été dressées. « Des mesures appropriées ont permis de circonscrire le foyer des élèves stagiaires de l’ENAM à Bobo-Dioulasso et d’assurer le suivi des élèves au contact des populations », a rassuré le ministre Sango. Un point de l’organisation de la 3e édition de la rencontre nationale Etat/secteur privé édition 2020 a été fait. Cette rencontre initialement prévue, du 21 au 22 septembre 2020, va finalement se tenir les 28 et 29 septembre prochain à Bobo-Dioulasso, sur le thème : « Le rôle de la commande publique dans la promotion du secteur privé ». Les journées internationales de la paix et de la tolérance seront célébrées du 21 septembre au 16 novembre au Burkina Faso, a confié le ministre.Source: Sidwaya

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *