.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Chine: Un haut diplomate chinois rencontre Henry Kissinger


Wang Yi, directeur du Bureau de la Commission des affaires étrangères du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a rencontré mercredi, à Beijing, l’ancien secrétaire d’État américain, Henry Kissinger.

M. Wang, également membre du Bureau politique du Comité central du PCC, a indiqué que M. Kissinger avait apporté des contributions historiques au développement des relations sino-américaines et joué un rôle irremplaçable dans le renforcement de la compréhension mutuelle entre les deux pays. « La Chine chérit son amitié avec ses vieux amis ».

La Chine maintient un haut degré de continuité dans sa politique envers les États-Unis et suit les principes directeurs du respect mutuel, de la coexistence pacifique et de la coopération gagnant-gagnant, a déclaré M. Wang.

« Ces trois principes sont fondamentaux et à long terme, et ils permettent à la Chine et aux États-Unis de s’entendre correctement en tant que deux grands pays, » a-t-il ajouté.

Le développement de la Chine possède une forte dynamique interne et une logique historique inévitable, a indiqué M. Wang, ajoutant qu’il serait vain de chercher à changer la Chine, et qu’il était encore plus irréalisable de la contenir.

Présentant la position de la Chine sur la question de Taiwan, M. Wang a souligné qu’une seule Chine était le statu quo fondamental de la question de Taiwan.

L' »indépendance de Taiwan » est incompatible avec la paix à travers le détroit de Taiwan, et le principe d’une seule Chine établi dans le Communiqué de Shanghai doit être strictement respecté, a annoncé M. Wang. « Si les États-Unis souhaitent sincèrement la stabilité à travers le détroit de Taiwan, ils doivent s’opposer clairement et ouvertement à l' »indépendance de Taiwan » et tracer une ligne de démarcation claire avec les activités séparatistes liées à l' »indépendance de Taiwan ».

M. Kissinger a indiqué que les États-Unis et la Chine possédaient tous deux la capacité d’influencer le monde, et que le maintien des relations stables entre les deux pays touche à la paix, à la stabilité du monde et au bien-être de l’humanité.

Quelles que soient les difficultés rencontrées, les deux parties doivent se traiter sur un pied d’égalité et maintenir le contact, a indiqué M. Kissinger, ajoutant qu’il était inacceptable d’essayer d’isoler l’autre partie.

(Source : Xinhua)

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.