.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Rencontre Etat/Secteur privé 2020 : la cité du Paysan noir donne le top de départ


Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, a procédé, le 22 juin 2020 à Banfora, chef-lieu de la région des Cascades, au lancement officiel de l’édition 2020 des rencontres régionales Etat/Secteur privé. Troisième édition du genre, la présente se tient sous le thème central : «Le rôle de la commande publique dans la promotion du secteur privé».

Les rencontres régionales devront permettre de recenser les préoccupations et recommandations liées à la situation de la COVID-19 au niveau de chaque région, afin d’approfondir le diagnostic sur l’impact de cette crise sanitaire sur notre économie et de proposer un plan de relance économique post-COVID approprié. Au cours des travaux, il s’est agi pour les participants, de plancher dans un premier temps sur l’état de mise en œuvre des recommandations issues des rencontres régionales Etat/Secteur privé 2019.

En outre, ils ont échangé, d’une part, autour des préoccupations et recommandations du secteur privé en vue d’apporter des réponses éventuelles, et, d’autre part, ils se sont penchés sur les effets de la COVID-19 sur les activités du secteur privé et ont fait des propositions de mesures de résilience. Selon le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, le choix de cette thématique s’explique par le fait que la commande publique est une problématique d’actualité et une préoccupation récurrente du secteur privé dans son ensemble, et il reste de nombreux défis à relever tant au niveau de l’Etat que du secteur privé en matière de conditions d’accès à la commande publique et de la qualité de leur exécution.

Le ministre en charge du commerce Harouna Kaboré, a déclaré que «la participation des PME à la commande publique en tant qu’instrument de relance économique pourrait booster la production nationale, lutter contre le chômage et réduire la pauvreté».

Pallier les conséquences socio-économiques de la pandémie

Le ministre du Commerce appréciant la qualité des vans dans des stands d’exposition.

En effet, les rencontres régionales Etat/Secteur privé constituent des cadres d’échanges entre les autorités locales et les acteurs du secteur privé régional, afin de trouver des solutions aux différentes contraintes qui entravent le développement des entreprises dans la région. A en croire Fulgence Koné Premier adjoint au maire de la commune de Banfora, le secteur privé de la région des Cascades, particulièrement les PME, font face à de multiples contraintes qui entravent leur développement parmi lesquelles figure en bonne place l’accès de ces entreprises à la commande publique.

Et Mouctar Koné, vice-président de la Délégation consulaire régionale des Cascades et DG de la SN-SOSUCO, de renchérir que ces contraintes se sont accentuées avec la pandémie de la COVID-19 et ont mis à mal, les entreprise et populations de la région des Cascades. C’est pourquoi, le ministre Harouna Kaboré a rappelé que les présentes rencontres interviennent dans un contexte économique et social assez difficile marqué par cette pandémie qui a mis à mal le tissu économique déjà fragilisé par les mouvements sociaux et l’insécurité.

Le premier responsable du département en charge du commerce, a reconnu que les décisions prises par le gouvernement pour limiter la propagation de cette maladie ont malheureusement occasionné un ralentissement, voire un arrêt total de certaines activités économiques avec pour corolaire, le risque de faillite de nombreuses entreprises, de chômage des employés et partant, l’aggravation de la précarité et de la pauvreté de la population.

Nonobstant les mesures prises par le gouvernement pour atténuer «la profondeur et la sévérité de la crise économique sous-jacente à cette pandémie», le ministre du Commerce a annoncé que des réflexions sont en cours afin de trouver des alternatives à moyen et long terme, en vue de pallier les conséquences socio-écono-miques de la pandémie et surtout de relancer l’économie burkinabé.Source Sidwaya

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *