.
.

L'actualité, en toute intégrité

.

Premier championnat national du sport à l’école primaire : le Centre-Ouest s’impose en finale


L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes qui pratiquent un sport, herbe, plein air et natureLes phases finales du premier championnat national du sport à l’école primaire se sont déroulées les 6 et 7 juillet 2019 à Bobo-Dioulasso. La grande finale en football a opposé les sélections des régions des Hauts bassins et du Centre-ouest. Ce premier championnat placé sous le haut patronage du Président de L’Assemblée Nationale, Alassane Bala Sakandé et la présidence du ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, le Pr Stanislas Ouaro, a été rehaussée par la présence du ministre de l’économie numérique et des postes, Fatoumata Ouattara, du président de la Fédération africaine du sport scolaire, Youssef Belqasmi. Il a eu pour thème : « Éduquer par le sport et la culture pour une jeunesse citoyenne ».
Débuté le 3 novembre 2018 dans les 13 régions du Burkina, ce premier championnat national du sport à l’école primaire a connu la participation de 13 équipes de football garçons, 07 équipes de football filles, 13 équipes d’athlétisme en filles, 13 équipes d’athlétisme en garçons, mobilisant 33 encadreurs et une population sportive d’environ 3000 élèves.
Cet après-midi du 7 juillet a été rythmé par la finale de football en filles, remportée par la région des Hauts Bassins au détriment de la région du Sud-ouest par le score de 1 but à 0 au terme d’un match d’un niveau quelque peu amateur à l’image du niveau embryonnaire du football féminin à l’école. A la suite de ce match, s’est jouée la finale en football garçons mettant aux prises la région des Hauts Bassins à celle du Centre-ouest. Après une première mi-temps de bonne qualité caractérisée par l’ascendant physique des joueurs du Centre-ouest sur leurs adversaires locaux, c’est sous une pluie battante que va se jouer la seconde mi-temps. Malgré ces intempéries qui ont fortement altéré la qualité du jeu, les deux équipes ont fait preuve d’engagement. Au coup de sifflet final, c’est le Centre-Ouest qui l’emporte au bénéfice du seul but marqué en première mi-temps. L’image contient peut-être : 2 personnes
Au-delà de la compétition, il s’agit selon le Pr Stanislas Ouaro de faire de l’école un espace d’initiation à la vie et un lieu d’apprentissage, de socialisation, de paix et d’expression citoyenne de la diversité par excellence. Ce championnat doit être selon lui, un terreau de détection de talents au profit du sport national. Cela passe par un encrage institutionnel matérialisé par une organisation nouvelle qui tient désormais compte de la nouvelle configuration du ministère de l’Education nationale. Le sport scolaire est désormais sous la tutelle de l’Organisation nationale du sport scolaire (ONASS) affiliée à la Fédération internationale du sport scolaire (ISF). L’ONASS est également membre de la Fédération africaine du sport scolaire (FASS) où le Burkina occupe le poste de vice-président.
Désormais les concepts ‘’rencontres éducatives ‘’ et ‘’éduquer par le sport’’ sont promus dans le milieu scolaire burkinabè en conformité avec les normes internationales. Et la présence du président du FASS à cette cérémonie va contribuer à booster l’élan enclenché par le Burkina. En marge de la rencontre, le FASS a attribué au ministre Stanislas Ouaro, une distinction en guise de reconnaissance aux efforts qu’il consacre à la réforme du sport scolaire.
DCPM/MENAPLN.

Share Button

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *